London 2005 by night

Entrez dans les ténèbres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Edition Speciale du 13 aout 1889

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

Edition Speciale du 13 aout 1889 Empty
MessageSujet: Edition Speciale du 13 aout 1889   Edition Speciale du 13 aout 1889 Icon_minitimeJeu 13 Jan - 22:20

Article Special: Carnage au village d’Hartfield

Le village d’Hartfield, dans le Sussex de l’Est en lisiere de la Foret d’Ashdown, a été le theatre d’evenements horribles et pour le moins etranges.

Tout a commence il y a quelques jours lorsque se repandit la rumeur folle d’une bataille ayant eclate entre les villageois et des puissances demoniaques. Pensant que ses rumeurs pouvaient etre fondes sur des faits reels et non moins sinistres, la police locale s’est donc rendu au village d’Hartfield, et ce que les detectives decouvrirent les glacerent d’effroi.

Le village, en deuil, enterrait de nombreux morts. De nombreux villageois hysteriques semblaient avoir sombre dans la folie quand d’autre clamaient haut et fort avoir accompli le volonte de Dieu. La demeure d’une vieille famille du village avait egalement été reduit a l’etat de cendre, et les corps consumes d’hommes et de chiens furent retrouves la ou un bucher avait été dresse. En tout, la police denombra dix-sept morts. Devant la nature terrible des crimes d’Hartfield, la police de Scotland Yard fut depechee, et l’inspecteur Leroy Gibbs fut chargee de l’enquete.

Les premieres autopsies revelerent de nombreuses causes differentes de mort, de l’immolation pour les chiens, en passant par des blessures par balle ou d’effroyables mutilations sans doute causees par les molosses retrouves morts. L’interrogatoire des villageois ne fit que plonger la police dans encore plus de flou tout en entretenant l’horreur des evenements. De nombreux villageois affirmerent avoir combattu un terrible demons, quand d’autres firent mention d’une attaque devastatrices de creatures infernales venues de la foret. D’autres encore d’etaient refugies dans le mutisme ou avait carrement sombre dans une folie hysterique et catatonique. Un seul element apparait exploitable a la police de Scotland Yard desormais chargee de l’affaire. Il s’agit d’un nom dont la mention fut frequente au cours des nombreux interrogatoires : Liam Falkenheim. Les villageois le decrirent comme un combattant de dieu, un inquisiteur, ou encore un support du demon lui-meme venu les aider ou les manipuler.

Cependant, la police se veut realiste et evoque la possibilite que le village recule ait été frappe de folie collective. D’apres eux, une foule s’est mobilisee pour mettre le feu a la demeure des Howards, provoquant la reaction violente de la famille dont aucun membre n’a survecu. Nul doute que le village sera tres vite l’objet de recherches anthropologiques ou psychologiques, bien que l’enquete se poursuivra en parallele, pour la forme disent certains.

Malgre le raisonnement terre a terre et vraisemblable de Scotland Yard, de nombreux elements restent troublent et ouvrent la porte a de nombreuses speculations plus etranges les unes que les autres. Il n’existe aucun registre sur la famille Howard dont les membres ont tous été extermines et on ne peut que s’etonner devant l’ampleur et la nature terrible de cette folie ayant frappee tout un village. Et si folie il y a, pourquoi chaque individu encore assez sain d’esprit pour s’exprimer correctement a-t-il confirme la presence d’un denomme Liam Falkenheim ?
Le mystere reste entier…



_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
 
Edition Speciale du 13 aout 1889
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London 2005 by night :: La chronique: London 1888 by night :: La Dépêche de Londres-
Sauter vers: