London 2005 by night

Entrez dans les ténèbres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Enquête à huit clos

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

Enquête à huit clos Empty
MessageSujet: Enquête à huit clos   Enquête à huit clos Icon_minitimeLun 30 Avr - 3:27

Musique d'ambiance

Le coeur mort de Thomas Apcher était plein de haine lorsqu'il s'endormit pour son dernier jour de sommeil en surface. Andrew Howells lui avait infligé la blessure la plus sadique, la plus sournoise, et la plus foncièrement monstrueuse depuis les presque dix années durant lesquelles le Vinculum l'avait lié à l'ancien Daeva. Dix annnées de torture psychologique et physique; dix années de servitude, de malheurs et de mort. Oui, car cela faisait une décennie que Thomas était entré dans les monde des ténèbres, dont trois années en tant que goule, et presque sept en tant que vampire. Durant tout ce temps, Thomas n'avait presque connu que des malheurs, et la mélancolie restait son sentiment le plus courant. Pourtant, au milieu de cet océan d'horreur, Thomas avait connu un bonheur né d'un acte monstrueux. Il avait eu une fille qu'il avait finalement rencontré après la mort. Avant même qu'elle naisse, Thomas s'était battu pour elle et avait ainsi remporté sa première grande victoire. Le retour de Sandy et d'Éléanor fut comme un coup de poignard dans son coeur, mais durant presque trois ans, il s'était presque souvenu de ce qu'être heureux signifiait, même s'il ne parvint jamais réellement à le ressentir lui-même. Il avait eu l'impression d'avoir une famille; une fille bien sûr, mais aussi une àme soeur à son sens le plus simple. En effet, même s'il n'éprouvait pas de désir physique pour Sandy comme il avait pu l'éprouver pour Elizabeth, il l'aimait profondément comme la mère de l'enfant qui était le siens. La battre violemment fut comme une mutilation de l'àme, un péché mortel qui lui rappelait l'horreur de sa condition impie. Pour la première fois depuis dix ans cependant, Thomas Apcher avait sentit qu'il aurait pu avoir la force d'attaquer son domitor. Non pas gagner, mais le haïr suffisamment pour outrepasser les limites imposés par l'amour artificiel crée par le VInculum.

Si cela avait pu se produire une fois, il y avait une chance pour qu'il ait à nouveau la volonté de s'élever; et lorsque cela arriverait, Howells n'aurait peut-être pas Eleanor près de lui. Thomas s'endormit en se raccrochant à cette savoureuse pensée vengeresse...

...

Le lendemain, Thomas arriva en avance prêt de la station de métro de Trafalgar Square, non loin du CHâteau Scur. Abrahim Asamoah était déjà présent, vêtu d'une chemise blanche de soie légère et d'un gilet beige. L'acolyte frappa Thomas de part son allure élégante faisant oublier l'agile maître du bâton qu'il avait affronté il y avait des années. La reconnaissance fut mutuelle, mais un silence tendu émergea entre les deux vampires. Curieusement, c'est l'acolyte qui le brisa le premier.


- La matriarche Tahyna Logossah vous présente ses excuses.

Il marqua un temps de pause, laissant THomas le temps de se remettre de sa surprise.

- Elle a du respect pour vous, pour votre sens de l'honneur, une denrée rare chez les damnés. Je n'approuve pas son acte vis à vis de notre sage Hiérophante, mais je ne partageais pas non plus la retreinte de ce dernier pour la Lancea Sanctum. Le Hiérophante ne comptait pas vous attaquer, Monsieur Apcher, tant que vous ne nous attaquiez pas vous-même. Mais nous vous savons faibles, et la matriarche sait que vous finirez par nous déclarer la guerre lorsque vous vous serez reconstruit dans une cinquantaine d'années. D'ici là. vous serez probablement plus puissants que nous. Tahyna Logossah, en tant que matriarche et protectrice des enfants de la Sorcière, ne pouvait pas prendre le risque que la tolérance de Roland de Valnoir nous expose à la destruction.

Croyez-le ou non, les agissements de la matriarche constituent un acte de défense. A l'aube de notre ère, les vikings ont attaqué Londres et les premiers vampires que vous nommez païens sont entrés sur les terres de la Lancea Sanctum alors ultra dominante et à son apogée. La guerre a tres vite éclatée et ell constitua le fondement de la haine existant entre nos deux ligues. La lignée de Gudbjörn le normand fut d'une violence sans égale face aux Sanctifiés, et l'Impie fut le fléau des Sanctifiés durant des lustres. Mais les Evêques de la Lance rendirent la pareil. Aucune des deux ligues ne pouvait prétendre détenir la vérité, et aucune n'avait raison.

Mais les temps ont changé, et l'idéologie vaudou a pacifié peu à peu notre ligue. Vous vous êtes trompé, THomas Apcher, lorsque vous avez fait accuser les Fils de Fenrir, mais beaucoup d'acolytes vous remercièrent silencieusement d'avoir accéléré le changement au sein des acolytes. Désormais, et sous l'aile du sage Hiérophante, les acolytes ne souhaitaient que tenter de survivre aux nuits londoniennes en reniant complètement la guerre. Roland de Valnoir voulait laisser à la Lancea Sanctum l'opportunité de moderniser son idéologie et ses objectifs. L'ascension de votre nouvel Evêque, encore une fois par vos actes, Thomas Apcher, constituèrent un espoir parmi les acolytes. Roland de Valnoir vous accordait également beaucoup de respect et comptait sur votre influence. Malheureusement, le risque est trop grand selon Tahyna Logossah, et je vous fais donc passer son message afin que vous compreniez sa décision.

Je ne suis qu'un guerrier, et mon rôle n'est pas de décider si Roland de Valnoir avait raison, ou si le risque était effectivement trop grand pour vous accorder une chance. Je parle simplement au nom de la matriarche, qui ne cherchera pas à devenir Hiérophante d'ailleurs. Si je parlais en mon nom, je vous dirais que vous avez parcouru un très long chemin depuis notre combat au temple de l'esprit.

Mon nom est Abrahim Asamoah et j'espère ne pas être celui qui vous apportera la Mort Ultime sur le champ de bataille, Thomas Apcher.


Thomas écouta les paroles d'Abrahim Asamoah sans répondre, trop surpris par leur sens et la personalité inattendue de l'implaccable combattant. Cependant, lorsque l'acolyte eut terminé, THomas souhaita répondre. Il fut néanmoins coupé dans son élan par l'arrivée de Derek Winterton et de Carl Fersen accompagnés d'une silhouette encapuchonnée. Lui et Abrahim froncèrent les sourcils. Le garde personnel les salua tous deux, et la silhouette anonyme releva sa capuche, dévoila le visage du Prince Amélia Caine elle-même.

- Votre Majesté, firent Thomas et Abrahim en s'inclinant bien bas.

- Messieurs, j'ai décidé d'observer par moi-même ce qui se passe sur le site de recherche mystique afin de prendre la meilleure décision en ce qui concerne les Nexus, et le différent potentiellement lié à ceux-ci entre vos deux ligues. Je suis prête, allons-y. Un guide nous attend.

Le groupe s'engagea alors dans le métro, sous le regard curieux des passants devant le quintete ténébreux. Une ombre fit signe au groupe de la rejoindre dans les ténèbres d'un tunnel. Il s'agissait d'un serviteur vampirique. Il salua avec déférence les vampires et se présenta:

- Maîtres, mon nom est Rick McDowney, serviteur de Madame Halliwell, infante de Monsieur Lindell, lui-même infant du vénérable maître érudit Hawthorne. Je serai votre guide.

Thomas ne dit rien, mais le nom le frappa tel un coup de poing en pleine figure. Rick McDowney était l'une des premières goules indépendantes disparues. Leur groupe entama la longue descente dans l'underground, lanterne en main. Il fallut près d'une heure aux cinq vampires pour atteindre le tunnel restreint menant au site de recherche. Thomas reconnut d'ailleurs à peine le passage, et de minuscule ampoules illuminaient désormais le chemin, telles des lucioles sur les plantes grimpantes que constituaient les fils éléctriques. Le guide n'éteignit pourtant pas sa lanterne. Puis, le silence mortuaire de l'underground fut troublé par un grésillement éléctrique, d'abord faible, puis plus intense. Des voix et des signes d'activités se firent également entendre. Finalement, le groupe déboucha sur l'entrée du site de recherche mystique.

Thomas n'en crut pas ses yeux. La dernière fois qu'il était venu, l'endroit n'était encore qu'une vaste cave souterraine ténébreuse, envahie par des monstruosités de cauchemar. Aujourd'hui, la cave était illuminée par des centaines d'ampoules brillant grâce à une formidable installation éléctrique souterraine. Une demi douzaine de damnés s'afféraient sur le site, utilisant toute sorte d'outils, d'incantation, de livres et autres. A première vue, la vaste cave avait même été divisée en différentes ailes. Pas de doute, en trois ans, l'équipe de recherche n'avait pas chômé. Jetant un regard curieux en direction d'Amelia Caine, Thomas constata que la rigidité de l'imperturbable vampire s'était dissoute l'espace de quelques secondes sous l'effet de la surprise.

Un vampire à l'apparence de veil homme sage s'avança vers eux, et THomas reconnut le maître érudit Adam Hawthorne, chef de l'équipe de recherche. Il s'inclina bien bas devant Amélia Caine.


- Votre Majesté, vous nous faites un très grand honneur par votre présence ici. A quoi l'équipe de recherche doit-elle cette éminente visite?

- J'aimerais en savoir plus sur vos agissements ici. Un problème de Nexus à la surface dont vous avez sans doute entendu parler me fait m'interroger sur les risques et conséquences de vos recherches. J'aimerais un tour d'horizon.

Le visage de l'érudit s'assombrit, mais il contint son inquiétude.

- Mais bien sûr, votre Majesté. Laissez-moi vous guider à travers le site de recherche. Votre Majesté, messieurs, bienvenue au Chapiteau.


_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
 
Enquête à huit clos
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London 2005 by night :: La chronique: London 1888 by night :: Les chapitres-
Sauter vers: