London 2005 by night

Entrez dans les ténèbres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Epilogue

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

Epilogue Empty
MessageSujet: Epilogue   Epilogue Icon_minitimeSam 8 Déc - 1:14

Musique d'ambiance

Le Prince Scott Jarvis avait réuni tous les vampires de Londres à l’Eglise de Southwark afin d’annoncer la mort de l’Impie et nommer les héros vampires qui avaient donné leur non-vie pour détruire l’odieuse abomination. Lui-même arborait encore largement les cicatrices de son combat bref contre le monstre, s’octroyant du même coup le respect de ses pairs ténébreux. C’est d’une voix forte et ferme qu’il s’adressa à la congrégation de monstres.

- Vampires de Londres, je vous annonce que l’Impie, l’abomination responsable de bien des maux, a été détruit grâce au sacrifice de nombreux héros que je nommerai dans un instant. Ces martyrs nous prouvent que même des êtres damnés tels que nous peuvent encore faire preuve de noblesse et d’altruisme. C’est pourquoi je vous demande d’honorer ces martyrs en luttant vous-même nuit après nuit contre la soif et l’irraison de votre bête intérieure. N’oubliez jamais que votre bête n’est autre que l’Impie et qu’il suffira de peu pour qu’elle transforme votre corps et votre âme. Je serai intraitable et sans la moindre pitié pour ceux des kindreds qui s’abandonnent à la bête. Je les ferai brûler comme l’Impie a brûlé grâce au sacrifice de Thomas Apcher et Violet Mayfield. Souvenez-vous en.

Il s’apprêtait à poursuivre, ayant gagné l’attention des monstres présents, quand les lourdes portes de l’Eglises s’ouvrirent. Les visages se tournèrent afin d’identifier l’intrusion, et les regards se posèrent sur la silhouette vêtue de blanc et encapuchonnée qui se tenait dans l’encadrure de la sainte place. Des goules tentèrent de bloquer l’accès à l’intrus mais ces dernières se transformèrent immédiatement en torches vivantes causant la terreur chez les vampires incapables de maîtriser leur bête. Ceux-ci tentèrent de fuir comme les vulgaires bêtes qu’ils étaient, mais furent à leur tour dévorés par les flammes purificatrices de l’ange du jugement. Scott Jarvis, lui, se souvint des paroles de Thomas Apcher : « Il reviendra vous juger lorsque le moment sera venu. ». Il ne bougea pas de son trône et attendit son jugement.

Le pèlerin marcha en direction du Prince, et chaque vampire qu’il croisait et qui succombait à la bête se transformait immédiatement en gerbe de flamme. Roland de Valnoir ne fut pas l’un d’eux, bien que son regard croisa celui de l’ange. Arrivé à hauteur du Prince, le pèlerin s’arrêta et leva le bras, dirigeant la paume de sa main vers Scott Jarvis. Ce dernier regarda la Mort Ultime en face.


- Puissiez-vous purger Londres de ceux qui succombent au démon, Scott Jarvis, de la lignée Thorn.

Interloqué, Scott Jarvis ne sut que dire. Le pèlerin n’attendit pas de réponse et quitta les lieux, sous le regard terrifié de la congrégation ténébreuse.

Scott Jarvis avait survécu au jugement, mais de nombreux vampires brûlèrent cette nuit-là.




Musique d'ambiance

Le vampire arpentait le tunnel sombre dans un état d’appréhension mortel. Il ne s’était pas encore remis de ses terribles brûlures et n’avait pas remis les pieds si bas depuis son échec. Approchant de sa destination, il réfréna son envie de fuir et commanda à sa bête de rester calme, malgré la terreur dont il était victime. Il n’avait pas à rougir, et malgré sa frayeur, il devait être l’une des seules créatures à Londres capables d’approcher si prêt de la source de la Terreur sans entrer dans une frayeur rouge pour le reste de la nuit. Il prit son courage à deux mains et pénétra dans l’antichambre ténébreuse, ne prêtant pas attention aux dizaines de corps de vampires qui pendaient la tête en bas, ces monstres créés dans le seul et unique but de nourrir leur abjecte maître. Le vampire brûlé s’agenouilla devant la créature rampante qui goutait le sang d’une paire de jeunes jumeaux d’à peine cinq ans qu’il avait transformer la veille en créatures de la nuit. Il parla d’une voix rauque mais fébrile :

- Père, l’Impie a été détruit, et de nombreux damnés viennent de connaître leur Mort Ultime. L’Ombre est responsable. Ils sont morts pas dizaines.

Il y eut un moment de silence perturbé uniquement par un bruit répugnant de succion et de contentement. Puis, une voix sifflante et dissonante répondit :

- Et Scott Jarrrrvis ?

- Toujours Prince, mon père. Mais nombre de ses croisés ont péri. Il semble quand même avoir unifié les ligues et les vampires survivants. Que faisons-nous maintenant ?

- Maintenant ?... Maintenant, mon infant, le règne de la terreur peut enfin commencer. Nous allons pouvoir nous repaître de la peur abjecte des bêtes de la surface. Rien n’y résistera.

Clac, clac, clac.



Musique d'ambiance

La vieille dame et son fidèle bras droit se tenaient côte à côte dans les ténèbres du cimetière de Highgate, en pleine contemplation devant une pierre tombale sur laquelle on pouvait lire :

A la mémoire de Thomas Apcher
1861-1889

- Il est en paix maintenant, Madame Wallace. Un homme courageux, pour un vampire.

- Mon père a commis des actes atroces, Declan, il ne faut pas l’oublier. Mais durant les années inscrites sur cette tombe, il a été un homme bien. Il étudiait la médecine dans le but d’aider les autres. Et puis, Andrew Howells l’a attiré dans ses ténèbres et il est devenu un être dépravé. Le vampirisme transforme nos meilleurs hommes en monstres. Ceci est la preuve que notre combat était juste, Declan.

- Je n’en n’ai jamais douté, Madame. Et il l’est toujours.

- Oui, mais il n’est plus mon combat. Je suis fatiguée et j’aimerais être en paix avant de partir, comme mon père l’a été durant ses derniers instants.

Il y eut un moment de silence entre les deux personnes, et le regard de Declan sembla attiré par un mouvement quelques mètres plus loin. Il parla, plus doucement :

- Vous savez qu’il nous observe, Madame ?

- Oh oui, cela fait déjà un moment.

- Pensez-vous qu’il sache qui vous êtes.

- Je ne pense pas qu’il sache grand-chose, pour être honnête.

- Je ne comprends ni pourquoi ni comment il a pu rester là toutes ces années.

- Je ne sais pas comment, mais je sais pourquoi. La folie s’est emparée de lui et il cherche depuis tout ce temps à recréer la Lacrima. Il n’aurait jamais pu réussir.

- Un être dépravé de plus.

Declan tendit son pistolet chargé aux balles de phosphore à la vieille dame.

- Non Declan. Je te l’ai dit, j’en ai terminé avec la chasse. Je te laisse l’honneur.

- Vous êtes sûre ?

- Absolument.

- Alors ce sera avec plaisir.

Musique d'ambiance

Declan serra fermement son pistolet et marcha en direction de l’être qui les espionnait depuis plusieurs minutes. Éleanor, elle, n’y prêta pas attention et s’agenouilla prêt de la tombe de son père. Elle déposa une rose rouge comme le sang sur le rebord de la pierre tombale.

- A bientôt, père.


Declan arriva arme au poing au bout du corridor de pierre dissimulé derrière la végétation. Il y trouva un être pathétique recroquevillé sur lui-même qui émit un petit gémissement de peur lorsqu’il le vit arriver.

- Alors c’est ca, la cause de toute cette histoire ?

L’ancien des forces spéciales ne put retenir un rictus de dégoût devant la créature. Sans ajouter une parole de plus, il pointa son arme en direction de la tête du vampire déchu.

- Thomas Apcher vous dit bonsoir.



FIN DE LA CHRONIQUE


_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
 
Epilogue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London 2005 by night :: La chronique: London 1888 by night :: Les chapitres-
Sauter vers: