London 2005 by night

Entrez dans les ténèbres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 A la gloire des premières nuits

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

A la gloire des premières nuits Empty
MessageSujet: A la gloire des premières nuits   A la gloire des premières nuits Icon_minitimeMer 5 Déc - 5:47

Musique d'ambiance

Les damnés s’abreuvaient et murmuraient dans une atmosphère pesante dans la salle de bal du Château Scur dans l’attente de l’avènement du nouveau Prince. La jeune Violet Mayfield avait eu l’air sûre d’elle et bénéficiait du soutien de puissants vampires. Plus important encore, elle portait le nom de la lignée Scur, la puissante maison vampirique ayant régi la société des damnés depuis près d’un millénaire. Son avènement semblait assuré et pourtant ce n’/tait pas l’Invictus mais bien la Lancea Sanctum qui avait pu accomplir l’exploit salvateur de détruire Alistair Farrington alors surnommé le Despote par les damnés de Londres qui subirent son joug durant plus d’un siècle. Le nom de Thomas Apcher était sur toutes les lèvres . Les plus jeunes vampires n’en n’avaient jamais entendus parlé jusqu’à maintenant, mais le damné que certains appelaient déjà le Corbeau faisait maintenant figure de personnage emblématique. Récemment revenu à Londres après un siècle et demi d’absence, il avait réussi là ou tous avaient échoué. Ses plus anciens exploits avaient alors refait surface, et les vampires de l’époque victorienne expliquaient maintenant aux plus jeunes que Thomas Apcher avait déjà causé la destruction de l’un des damnés les plus puissant de la ville, l’Évêque Edward le Pieu. Le plus incroyable de l’histoire, était-il murmuré, tenait du fait que l’étreinte de ce vampire avait été illégale et donnée par le père fouettard des damnés lui-même, le meurtrier du Prince, l’instrument d’Alistair: l’Impie. Les jeunes vampires mouraient de curiosité quand les plus anciens s’étonnaient, admiraient ou méprisaient la légende naissante. Quoiqu’il en soit, ce vampire semblait apporter son soutien à l’Évêque Scott Jarvis et plus rien n’était sûr. Alors que les monstres s’observaient et goutaient langoureusement la vitae des calices en transe, le destin de Londres se jouait dans la salle du conseil.

Les vampires désormais parmi les plus influents de Londres émergèrent alors et tous se turent. Le silence écrasant pesa comme une enclume sur la congrégation ténébreuse. Les participants au conclave se tinrent debout face à l’assistance des bêtes déguisées en hommes et femmes et attendirent d’avoir l’attention du moindre monstre. Violet Mayfield fut la première à parler, en digne maîtresse de maison :


- Damnés de Londres, le dernier conclave avant l’avènement d’un nouveau Prince succédant au despote vient de se terminer. Je m’adresse à vous en tant que maître de cet Elysée, régente du West End, et Sénéchal.

Un long murmure secoua l’assistance et quelques commentaires furent échangés. Catherine Brown qui avait espéré influencer les décisions d’un prince potiche vit ses aspirations réduites à néant. Néanmoins, elle ne put s’empêcher de ressentir une immense curiosité. Son regard de prédatrice se posa sur Thomas Apcher. Elle se souvint de lui en tant que goule servile lorsqu’elle et son partenaire Andrew Howells l’avait forcé à féconder une jeune fille dans le but de créer une famille de goule. Et maintenant, elle le voyait en compagnie des puissants, faisant face à tous les damnés de Londres. Un sourire en coin se dessina sur ses lèvres. En effet, si ce vampire avait réduit à néant plusieurs de ses aspirations, une partie d’elle ne lui en voulait pas et admirait ce qu’il avait accompli, et même retirait un certain plaisir de le voir arriver en pleine lumière contre toute attente. Quelque part en Catherine Brown, les vestiges de son humanité accordaient à Thomas Apcher une grande considération. Ou peut-être était-ce simplement parce qu’ il l’avait débarrassé de ce vicelard d’Andrew Howells. Comme tous les autres, elle attendaient de savoir comment le vampire autrefois paria avait décidé d’influencer le jeu.

Violet Mayfield poursuivit.


- La Lancea Sanctum a libéré les vampires de Londres du Despote, et nous leur devons une fière chandelle. L’Invictus, l’Ordo Dracul et même le Cercle de la Sorcière s’accordent à dire que les Sanctifiés se sont montrés les plus capables de remettre de l’ordre au sein de la cité. Le Vénérable Évêque Jarvis a su s’imposer comme nouveau protecteur de Londres.

Puis se tournant vers Scott Jarvis.

- Majesté, l’Invictus vous jure allégeance.

Puis ce fut au tour d’Adam Hawthorne .

- Majesté, l’Ordo Dracul vous jure allégeance.

Et enfin, Roland de Valnoir dont l’acte d’allégeance revêtait une signification toute particulière.

- Majesté, le Cercle de la Sorcière vous jure allégeance. Puisse notre alliance apporter un vent de spiritualité sur la ville.

Scott Jarvis ne put s’empêcher de jeter un regard à Thomas Apcher. Il lui tendit la main et approcha son visage de son oreille.

- Merci pour tout, mon ami. Duncan Siddeway avait raison à votre sujet. Dieu soit avec vous.

Et voilà que le nouveau Prince enlaçait maintenant presque cette raclûre d’Apcher. Garrett Nightingale se mordit la lèvre inférieure. Ce petit pourri avait réussi, on ne sait pas trop comment, à attirer la couverture à lui après un siècle ennemi d’absence. Et maintenant, la Lancea Sanctum était au pouvoir et ses espoirs d’ascension s’étaient considérablement réduits. Il devrait prendre son mal en patience, mais il trouverait un moyen de faire manger la poussière à cette petite crasse. Il y arriverait.

Elizabeth Donovan remarqua la tension qui animait son compagnon. Nul doute que Thomas en était la cause. Elle étudia ce dernier du regard alors qu’il échangeait un geste amical avec le nouveau prince. Garrett avait eu raison depuis le début. Se retrouver dans les jupes des puissants et mettre à bas l’ordre établi avait toujours été l’objectif de cet esclave refoulé. Quand elle pensait qu’elle avait, il y a des siècles de cela, couché avec ce moins que rien, elle avait envie de vomir du sang. Comment avait-elle pu éprouver de la pitié, de l’amitié, ou même du désir envers cette larve ? Faible qu’elle était. Et ce morveux se tenait là, fier comme un paon d’avoir soi-disant vaincu Alistair. Ce pseudo- vampire qu’elle avait vu si souvent se prosterner comme une loque devant son sire à elle, son sire que cet ingrat avait eu l’audace d’assassiner. Dire qu’elle s’était sentie soulagée pour lui, à l’époque. Maintenant elle comprenait sa faiblesse d’alors ; maintenant, elle savait ce que la survie dans un monde de damnés lui imposait. Maintenant, elle savait qui devaient être ses amis et qui devaient devenir ses ennemis, ses cibles.

Le nouveau Prince s’avança et s’adressa à l’assistance :


- Je suis Prince de Londres, maintenant, et la Lancea Sanctum, première entité vampirique de Londres il y a presque deux mille ans, retrouve sa juste place sur le trône damné de la ville. Je suis le nouveau Prince, mais je ne serai pas un despote. J’ai nommé Violet Mayfield Senechal et ai promis de ne prendre aucune décision sans la consulter. J’offrirai des places aux conseils aux plus méritants des ligues. Prochainement, j’étudierai l’eligiblité de chacun afin de redistribuer les terres et les terrains de chasse équitablement. Croyez-moi quand je vous dis que je saurai récompenser vos loyaux services. Croyez-moi également quand je vous dis que je serai implacable envers ceux qui pensent pouvoir conspirer derrière mon dos comme ils avaient l’habitude de le faire avec les anciens princes. La lutte contre la bête deviendra l’une de mes premières causes en tant que Prince. Je ne tolérerai pas de monstres incontrôlés sur mes terres, et j’invite tout vampire à trouver refuge et conseil dans la spiritualité offerte par la Lancea Sanctum et pas le Cercle de la Sorcière. La foi chrétienne, les esprits, les valeurs religieuses vous aideront à contrôler le monstre en vous. Je veux voir une volonté de votre part de partir en quête de votre spiritualité, peu importe la forme qu’elle prendra.

In nomine patris et spiritus sancti, mes fils, mes filles.

Ils s’inclinèrent devant leur nouveau Prince.


_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
 
A la gloire des premières nuits
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] La Gloire et la peur [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London 2005 by night :: La chronique: London 1888 by night :: Les chapitres-
Sauter vers: