London 2005 by night

Entrez dans les ténèbres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La fin d'une ère, l'espoir d'une nouvelle

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

La fin d'une ère, l'espoir d'une nouvelle Empty
MessageSujet: La fin d'une ère, l'espoir d'une nouvelle   La fin d'une ère, l'espoir d'une nouvelle Icon_minitimeMer 25 Avr - 17:49

Musique d'ambiance

Londres, Octobre 1892. Le monde vampirique se presse au Château Scur pour la grande cérémonie qui symbolisera le début du règne d'un nouveau prince succédant à Stephen Coldbridge. Durant quatre années, une période insignifiante pour des êtres plusieurs fois centenaires, la société des damnés évolua sans prince, fonction suprême et hautement symbolique de la Famille. Et durant ces quatre années, les vampires s'entre déchirèrent, le domaine fut attaqués à de multiples reprises, et les territoires de chasses se dégradèrent; c'est pourquoi l'évènement est attendu par les damnés de toutes ligues avec curiosité, crainte et espoir. La crainte d'un nouveau tyran incapable de stabiliser son domaine, propulsant ainsi la société des damnés dans le précipice au bord duquel elle se tient; l'espoir d'un prince fort, intransigeant et noble comme l'était Stephen Coldbridge, capable d"empecher le chaos de s'abattre à nouveau sur la ville.

Pres d'un mois auparavant, le Ministre Gordon Clayton annonçait la Mort Ultime du Judex Graham Castlevaughn. La nouvelle avait provoqué un tremblement au coeur même de la société des damnés, tellement elle était innattendue. En effet, le Judex et son triumvirat apparaissaient comme indestructibles du haut de leur piedestal tyrannique, et nombreux étaient les damnés qui s'étaient résignés à leur domination pour les décennies à venir. Mais contre toute attente, ce furent les vampires parias se déclarant du mouvement dissident qui réussirent le tour de force de faire tomber la première tête du Triumvirat, le Judex lui-même. Ou du moins, c'est ce que la faction des Contestataires comptait bien faire croire, et jusque là, le subterfuge avait tenu. Peu de temps après cet affront à la société vampirique, le Superintendant et ses troupes traquèrent les Dissidents et annoncèrent leur succès seulement quelques nuits plus tard. Grâce à la trahison des néo-reformistes, un sous groupe rebelle de la Lancea Sanctum, le gros des dissidents put être retrouvé, et éliminé. EN récompense, les deux vampires ayant trahi les leurs se virent accueilli par l'INvictus, sans concertation avec l'Evêque Duncan Siddeway.

La vérité, une poignée importante de vampires la connait, mais les pression sont suffisantes pour que le secret de polichinel soit maintenu, pour le bien de la stabilité du domaine. Les contestataires ont utilisé les dissidents pour éliminer le Judex, jouant la carte d'une information compromettante pour faire sortir la cible de sa tanière. Loin d'être dupe, Castlevaughn avait apporté son armada avec lui, mais le Superintendant McFadden s'était retourné contre lui. A ce jour, nul ne semble connaître la raison de ce retournement de veste, et les contestataires eux-mêmes se posent des questions. L'un dans l'autre, le maître investigateur William Keaton est trop important pour que le risque soit pris de le mettre devant le fait accompli. Le mystère de son aide innattendue est donc volontairement passé sous silence, et l'aube de la nouvelle ère qui s'annonce semble reposer sur une première incertitude. Une première brise soufflant sur un château de carte? L'avenir dévoilerait ses plans bien assez tôt.

La foule des buveurs de sang de la ville se tenait à présent en rangs serrés dans le grand hall du château Scur, en grande congrégation ténébreuse et anonyme. Chaque vampire de la Famille londonienne attendait patiemment qu'un candidat avec suffisamment de support s'avance et déclare sa prétention au trône princier. Leurs regards prédateurs restaient braqués sur le trône vide leur faisant tous face. Un vampire relativement petit, vêtu d'un costume parfaitement taillé se présenta bientôt devant l'assemblée, scrutant les visages de deux petits yeux de fouines encerclés de lunettes rondes: le Ministre Gordon Clayton. Sûr de lui, l'homme de carrure modeste s'adressa à la sombre assemblée d'un ton confiant et d'une voix trahissant une grande fierté.


- Damnés de Londres, moi, Ministre et Sénéchal Gordon Clayton, vous remercie de faire honneur à notre société par votre présence en ces lieux. Le temps est venu pour Londres d'accueillir un nouveau prince capable de tenir les rennes de la société vampirique. Qui parmi vous, prétend être capable de porter sur ses épaules le destin de la Famille? Qui parmi vous, pense pouvoir succéder à Stephen Coldbridge et à la lignée Scur? Que le ou les candidats s'avancent et se présentent à l'assemblée !

Musique d'ambiance

Une femme vampire à la coiffure très élaborée quitta les rangs et marcha en direction du ministre. Le menton haut, le port noble, la démarche revêche et rigide, Amélia Caine avait tout d'une dame de fer. Elle salua Gordon CLayton et se tourna vers l'assemblée, s'adressant à la famille d'une voix puissante et grave.

- Je me nomme Amélia Caine de la lignée Scur, je suis l'infante du Vénérable prince Stephen Coldbridge de la lignée Scur, lui-même infant du vénérable prince Tolucan Sinn de la lignée Scur, lui-même infant du vénérable prince Wacian Scur, fondateur de la lignée Scur. Ce soir, et devant l'ensemble de la Famille, je prétend à la fonction princière.

Le ministe Gordon Clayton laissa un instant le silence s'imposer, puis reprit:

- Qui, au sein de la Famille, désire apporter son support officiel à la vénérable Madame Caine, de la lignée Scur?

Cet étape de l'avènement d'un prince était la plus déterminante. Un prétendant ne recevant aucun support risquait la mort sociale définitive; mais en règle générale, la cérémonie n'était qu'un prétexte pour officialiser un avènement décidé d'avance. Catherine Brown fut la première à se déclarer; elle fut imitée par Andrew Howells, puis par William Keaton, et enfin Duncan Siddeway et ROland de Valnoir. Les premiers supporteurs prenaient théoriquement le plus grand risque, mais étaient en général récompensés par les plus hautes fonctions si le prétendant devenait effectivement prince. En vérité, il était d'usage que les plus anciens s'expriment en premier, et les plus hautes positions leur revenaient toujours; il était même probable que l'ordre de déclaration fut décidé à l'avance. Par la suite, et si le prétendant possédait le support des anciens, le reste de la Famille se devait d'apporter son support également. Ne pas le faire représentait un risque considérable, et une insulte envers le prince en devenir. Pendant une bonne heure, les damnés se succédèrent pour donner leur support à Amélia Caine. La maîtresse des harpies Mina Danford fut la plus glaciale lorsqu'elle fini par apporter son support, bien plus tard que ce que son rang aurait laissé supposer. Une fois que tous les vampires de la Famille eurent officialisé leur support, le Ministre Gordon Clayton annonca:

- Damnés de Londres, la Vénérable Amélia Caine, de la lignèe Scur, chef de l'Invictus, et Prince de la Famille.

A ces mots retentissants et symbolisant l'avènement d'une nouvelle ère, les vampires de Londres mirent un genou à terre en signe de respect et de soumission pour leur prince. Puis, Amélia Caine appela chaque damné, du plus ancien au plus jeune, afin de recevoir leur allégeance officielle signée en lettres de sang. LEs fonctions officielles furent également attribuées. Gagèrent une place au Primogène: William Keaton, Andrew Howells, Catherine Brown, Duncan Siddeway et Roland de Valnoir. Mina Danford, quant à elle, subit une humiliation publique indirecte en ne se voyant accorder que la fonction de Gardienne de l'Elysée, tout en conservant le titre de maîtresse des harpies. Ces nominations et voeux d'allégances prirent pratiquement toute la nuit, et les deux dernières heures furent consacrées aux offres de présents des vampires à leur nouveau prince. En retour, Amélia Caine offrit de nombreux calices humains à l'assemblée; ils furent dégustés de manière civilisée dans des verres à vin; le tableau n'en apparut que plus monstrueux et grotesque.

Une nouvelle ère commencait pour la Famille; restait à savoir combien de temps il lui prendrait avant d'éclater à nouveau sous les coups sournois de la Danse Macabre.

_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
 
La fin d'une ère, l'espoir d'une nouvelle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hentaï RP
» [UPTOBOX] Ip Man [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London 2005 by night :: La chronique: London 1888 by night :: Les archives-
Sauter vers: