London 2005 by night

Entrez dans les ténèbres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Depeche du 20 aout 1889

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

Depeche du 20 aout 1889 Empty
MessageSujet: Depeche du 20 aout 1889   Depeche du 20 aout 1889 Icon_minitimeMer 11 Mai - 0:05


La Une: Les conflits entre dockers

Les dockers sont en colere et se plaignent de leurs conditions de travail. Beaucoup enchainent les greves, mais d'autres ne peuvent se le permettre et continue de travailler des qu'ils le peuvent. Jouant sur cette faiblesse, les proprietaires des docks ne donnent plus de travail a quiconque tant que les greves ne cessent pas. Ils affirment pouvoir se passer des dockers pendant un bon moment. Evidemment, le camp des dockers se scindent entre ceux qui veulent ceder, et ceux qui veulent poursuivre la lutte. Des figures tels que Ben Tillett, General Secretary of the Tea Operatives & General Labourers' Association, se postent aux premiers front de la cause des dockers.

Faits divers:

Whitechapel, ou le quartier maudit:

La mort planne au dessus du quartier. Meurtres, mutilations et disparitions semblent s'enchainer. Les habitants vivent dans la peur, et le spectre de Jack l'Eventreur n'est jamais tres loin.

Lewisham, l'exode:

On enregistre une forte augmentation de la population du lewisham. Les ouvriers du Lambeth se ruent vers les nouvelles opportunites qu'occupent le quartier phare du chemin de fer.


_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
 
Depeche du 20 aout 1889
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London 2005 by night :: La chronique: London 1888 by night :: La Dépêche de Londres-
Sauter vers: