London 2005 by night

Entrez dans les ténèbres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La mort de l'eveque Edward le Pieux

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

La mort de l'eveque Edward le Pieux Empty
MessageSujet: La mort de l'évêque Edward le Pieux   La mort de l'eveque Edward le Pieux Icon_minitimeLun 12 Avr - 8:18

Musique d’ambiance

La lame que tenait Thomas dans sa main ensanglantée s’abattit avec violence sur la nuque de l’évêque. Les yeux de ce dernier s’ouvrir grand comme s’il venait d’être tiré de sa torpeur. Il fallut pourtant deux autres coups acharnés pour que la tête du monstre se sépare définitivement de son corps et que celui-ci ne se dissolve en un amas de cendres. C’était terminé. Thomas venait d’achever l’évêque sous le regard médusé de tous les vampires présents ; et ils étaient nombreux. Un silence pesant s’était emparé de la nef tandis que tous restaient incrédules devant l’improbable tableau qui s’offrait à aux : un ancien vampire de plus de deux siécles et demi réduit à l’état de cendres fumantes par un simple nouveau-né, infant de l’Impie qui plus est.

Alors que Thomas luttait pour y voir claire dans le méli-mélo de son esprit, il prit peu à peu conscience de l’ampleur de ce qu’il venait d’accomplir ainsi que des regards de prédateurs tournés vers lui dans le silence le plus absolu. Sous cette immense pression, il chercha un visage familier et rassurant dans la foule. Il trouva le père Siddeway, sa robe de moine couverte sang avec à ses pieds le corps asséché de Victor Creed. Le vieil homme esquissa un sourire discret et ferma les yeux de soulagement, prenant lui aussi conscience de leur victoire. Les forces manquèrent alors soudain à Thomas qui lâcha son épée et tomba à genoux. En tombant au sol, le bruit métallique que fit l’arme se répercuta dans toute la nef et sembla réveiller tout le monde, brisant définitivement le silence.
Le Superintendant McFadden détourna son regard du nouveau-né qu’il avait torturé des mois auparavant et prit la parole de sa voix rauque et puissante :


- Père Siddeway, l’évêque est mort et vous etes maintenant libre de prendre son titre ainsi que celui de Comte de la Rive Sud. Dans l’exercice de vos fonctions, rappelez-vous que vous restez au service de l’Invictus et que c’est le Premier Etat qui vous a permis d’atteindre votre nouvelle position. En retour de cette faveur, il vous est bien entendu demandé d’honorer votre promesse.

- Ce sera fait, Monsieur le Superintendant. Monsieur le General, vous pouvez maintenant demander à vos chevaliers de se retirer.

Le General Krayne prit alors la parole, bien plus respectueusement que Russel McFadden :

- Vénérable Maître des Croisés, nombre de vos ennemis se tiennent encore debout, il serait plus prudent d’en terminer avec eux si vous tenez à la stabilité de votre position.

Krayne jeta un regard en direction de Miranda Leighton et de l’inquisiteur John Christow, lui-même sévèrement blessé. Miranda Leighton recula instinctivement d’un pas tandis que son frère se tenait prêt à se battre jusqu’à la mort. D’autres fidèles de l’Eveque attendaient aussi avec inquiétude la réponse de Duncan Siddeway. Elle ne se fit pas attendre :

- Monsieur le Général, le sang a assez coulé pour cette nuit, et je ne tiens pas à diriger une ligue vide. Cette bataille a opposé deux factions rivales et ma première action en tant qu’évêque est de dissoudre cette notion. Avec la mort d’Edward le Pieux, la Lancea Sanctum sera de nouveau unie, et ceux qui ont loyalement servi l’évêque sont libres de rester et de servir la ligue avec tout autant de dévouement. Ce faisant, ils préserveront leurs titres et honneurs.

Le général Krayne acquiesça et sembla approuver la décision du prêtre. Durant quelques secondes, les deux généraux échangèrent un regard emprunt de respect pour leurs valeurs partagées. Le Superintendant coupa court à cet échange silencieux :

- Vous êtes libre de gérer vos affaires comme vous l’entendez, père Siddeway. Notre travail ici est terminé. Général Krayne…

McFadden fit un signe de tête à ses hommes et ils quittèrent l’église, bientôt suivis des chevaliers de Douglas Krayne. A nouveau, la nef fut saisie par le silence. Les tenants de la ligne dure tournèrent leurs regards interrogateurs en direction de Duncan Siddeway. Celui-ci prit la parole :

- Mes frères, la guerre est terminée. Il n’y a plus qu’une seule et unique faction désormais, et c’est la Lancea Sanctum. Notre ligue ne se laissera plus dévorer par ses divisions internes. Nous allons redevenir forts ensemble, grâce aux puissances combinées de nos foi respectives. Pour l’heure, nous allons faire le compte de nos pertes, et je parle bien de NOS pertes, et prions pour qu’elles se comptent en torpeur plutôt qu’en Morts Ultimes.

Le père Siddeway avait terminé son court discours mais personne ne bougea. La situation restait comme figée, et de nombreux regards interrogateurs étaient désormais tournés vers le vampire agenouillé sur le sacré cœur, luttant pour ne pas s’écrouler. Duncan Siddeway s’approcha de Thomas et lui tendit une main amicale pour l’aider à se relever. Le tombeur de l’évêque parvint avec peine à se tenir debout et à soutenir le regard du prêtre. Ce dernier lui souriait, et il lui posa une main sur l’épaule avant de s’adresser à lui.

- Vous avez livré une féroce bataille, mon ami. Le Pèlerin avait peut-être anticipé tout ceci, après tout, et vous avez été à la hauteur de la tâche. Vous avez agi en véritable croisé, mon fils, et je suis fier de vous.

Le visage du prêtre se fit alors plus sombre.

- Toute victoire a un prix, et nous devons faire état de nos pertes. Vous avez accompli votre mission, il est temps pour vous de rentrer chez vous et de vous reposer. Passez demain à l’église St Nicholas, le frère Owen y sera sans doute. Je vous proposerais bien de vous escorter jusqu’ à la sortie, mais je doute que vous ayiez besoin d’un vieil homme comme escorte.

Le prêtre esquissa un sourire auquel Thomas ne réagit pas. Tout était encore trop confus dans son esprit, et il n’eut pas la lucidité d’argumenter. Il fit un léger signe de tête à Duncan Siddeway et entreprit la pénible descente des quelques marches menant à l’allée principale. Thomas boîta en direction de la lourde porte sous le regard incrédule des nombreux vampires présents dont plusieurs s’écartèrent sur son passage. C’est uniquement lorsqu’il sentit la brise fraîche de la nuit que Thomas réalisa qu’il était dehors. Et alors, l’ensemble de ce qui venait de se passer lui revint clairement en mémoire. Il fit volteface afin de chercher le regard de Duncan Siddeway à l’autre extrémité de l’allée. Il put l’entrevoir une fraction de seconde avant que les lourdes portes ne se referment sur le destin de la Lancea Sanctum.


HRP : Tu en as terminé pour la nuit, en termes d’évènements majeurs. Tu peux chasser si tu le souhaites mais si tu veux chasser pour plus d’un point, dit moi comment tu t’y prend. Tu es blessé et ca se voit, et tu as sans doute encore des malus. Le lendemain tu iras è l’eglise et il sera bientôt temps de reprendre l’enquête, tu en comprendras les raisons, qui sont en fait assez simples et de circonstance. Tout ce qui est ceremonie officiel se fera à la fin du scénar, et c’est la que je ferai l’état des pertes.

_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
Thomas Apcher
PJ tyrannisé
Thomas Apcher

Nombre de messages : 1276
Age : 30
Date d'inscription : 23/03/2007

La mort de l'eveque Edward le Pieux Empty
MessageSujet: La mort de l'eveque Edward le Pieux   La mort de l'eveque Edward le Pieux Icon_minitimeLun 12 Avr - 11:34

Musique d'ambiance

Thomas ferma de nouveau les yeux, laissant la brise lui caresser le visage. Il avait gagné... Ils avaient gagnés. La Lancea Sanctum allait pouvoir se relever sous le règne de Duncan Siddeway le Juste, tout du moins c'est ainsi que Thomas imaginait le titre du grand homme.

Le combat lui revenait en tête petit à petit et Thomas était effrayé. Comment avait-il pu vaincre l'évêque à lui tout seul. Non, il n'était pas seul, sa lame et son âme étaient guidées par un centurion Romain. Les autres ne le sauraient surement jamais, mais ce soir, ils furent deux à abattre l'évêque.

Rouvrant les yeux, Thomas sourit.


"Merci"

Ce merci était adressé à lui-même, au centurion qui se terrait en lui et s'était tu lorsque les soldats de l'Invictus était entré en action. Ce merci était aussi adressé au pèlerin. Qui lui avait donné l'opportunité de sauver la Lancea Sanctum. Ce merci était adressé au Père Siddeway, au frère Owen et à tout les croisés qui se sont battus et n'ont jamais abandonné.

Des images lui revinrent en mémoire. Des images de victoire. Une centurie saluant son chef. Cette nuit, Thomas Apcher, vampire de son état et infant de l'Impie avait marqué l'histoire en tuant l'évêque, permettant à la Lance de se relever sous le règne d'un nouveau chef. Il y a plus de 1800 ans, un centurion avait lui aussi gagné sa bataille et savourait la victoire en compagnie de ses hommes.

Retournant sur les terres que le frère Owen lui avait autorisé à habiter, Thomas soigna quelques une de ses blessures. D'abord pour qu'il ne boite plus. Ensuite il lui parut urgent de se nourrir. Aussi chercha-t-il une proie. Son combat avait été rude et ses blessures devaient être soignées. Il chercha une personne isolée afin de se nourrir. Ses blessures étaient nombreuses mais il ne voulait pas tuer quelqu'un pour pouvoir se soigner. Aussi prendrait-il suffisamment de sang pour se soigner, mais pas assez pour que la personne ne meurt. Elle risquait de faire un malaise tout au plus.

L'idée était d'arriver discrètement afin de surprendre sa proie. Alors qu'il pensait à ca, quelques images d'une strategie militaire lui revint en mémoire. Même si le romain ne s'exprimait plus au travers du corps du jeune Apcher, il était toujours présent et semblait lui parler à travers des flashs.


Hrp: Donc je soigne 2 létaux en utilisant 2 points de sang pour ne plus boiter (j'crois à peu près que c'est les dégâts que m'a infligé l'évêque au tendon), je suis donc à 2 et je tente de prendre 2 points de sang sur une personne en usant de discrétion.

_________________
La seule personne qui peut battre un vampire niveau succion, c'est une prostituée.
Revenir en haut Aller en bas
 
La mort de l'eveque Edward le Pieux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]
» Uptobox Le Jeu de la mort 2 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Mortal Kombat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London 2005 by night :: La chronique: London 1888 by night :: Les archives-
Sauter vers: