London 2005 by night

Entrez dans les ténèbres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Dépêche du 20 avril 1889

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

Dépêche du 20 avril 1889 Empty
MessageSujet: Dépêche du 20 avril 1889   Dépêche du 20 avril 1889 Icon_minitimeSam 3 Avr - 3:06

La Une:
Sir Basil St John du Pays de Galles fête son retour récent à Londres en organisant une soirée réception qui, le clame-t-il lui-même, restera dans les annales de la haute société Londonienne. Il promet de l’art, de la musique, et des opportunités de faire affaire pour ceux qui se donnent la peine de venir avec un projet intéressant. Toute la gentry londonienne est invitée, et il promet que tout le monde y trouvera son compte, qu’ils soient artistes, businessmen, ou simplement mondains de bonne famille. Sir Basil St John offre à la haute société la nuit de toutes les opportunités et de tous les plaisirs dans sa demeure du Mayfair, le 23 avril.

Politique :

L’ascension fulgurante du parti marxiste dans les quartiers ouvriers de Lambeth et Deptford est vue d’un très mauvais œil par le gouvernement. Certains opposants à la langue bien pendue et adeptes des théories conspirationnistes affirment que le parti recevrait des fonds du gouvernement lui-même afin de faire de l’ombre aux partis opposants plus puissants. D’autres laissent entendre que les fonds proviendraient d’un riche aristocrate anonyme désireux d’utiliser le parti marxiste pour servir son propre pouvoir. Les marxistes affirment évidemment que leurs moyens sont gagnés par la mise en commun des maigres salaires de ses membres, mais que l’idéologie en attire toujours plus. On ne sait plus qui croire, et on imagine bien que toutes les versions sont quelques peu exagérées.

Economie :

La construction du nouveau chemin de fer dans le Lewisham attire les convoitises de nombreux investisseurs mais des rumeurs de corruption courent au sujet d’âmes peu scrupuleuses menacant les constructeurs de ralentir l’avancé des travaux s’ils ne sont pas choisis comme investisseurs. Des pots de vin seraient aussi offerts par les avocats des constructeurs a certains possible investisseurs pour qu’ils continuent d’accroître artificiellement leurs offres afin de maintenir une demande élevée. La construction du chemin de fer est une mine d’or pour qui n’a pas peur de mettre son éthique sur le fil du rasoir.

Scoops :

Le mystérieux héro du Soho continue son œuvre. Le commerce de l’opium est une economie underground extrêmement prolifique qui se fait sur le dos de nombreux citoyens et dont les dealers de drogue sont le bras. Hier, un de ces dealers des rues est encore mort dans des conditions étranges et des témoins affirment avoir apercu une silhouette large d’épaule étranglant le petit criminel. Les locaux s’ennivrent de la présence de leur mystérieux justicier, mais la police voit ca d’un tout autre œil. L’inspecteur Eugene Cole vient d’être officiellement chargé de découvrir celui qui pense pouvoir effectuer le travail de la police.

Rubrique Nécrologique :

Un jeune homme est retrouvé mort dans les jardins du quartier de Hoborn. La famille affirment que Jonathan Thane aimait retrouver sa fiancée a cet endroit sous couvert de la nuit. Marie Sanders a attendu son fiancé toute la nuit avant de découvrir son corps un peu plus tard. La cause de la mort n’est pour l’instant pas établie mais la police affirme que l’affaire est prise au sérieux.

Légendes urbaines :

Nouvelle disparition au village de Hampstead. Mademoiselle Erine Summerglau, fille du cordonnier n’est pas rentrée au domicile familial. Les villages de Hampstead et de Highgate semblent frappés d’un étrange mal tandis que de jeunes filles parfois pas encore sorties de l’enfance font l’objet de disparitions inexpliquées depuis 1850. Les disparitions sont au nombre de deux par ans en moyenne. Alors, une malédiction plane-t-elle au dessus de ces villages, ou le mal réside-t-il bien dans les villageois eux-mêmes ? Une créature avide rôde-t-elle dans les parages ou un culte satanique a-t-il elu domicile dans les sous-sols d’une des vieilles maisons ? Réel mal, ou jeunes filles peu farouches pas si innocentes ? Quoiqu’il en soit, n’hésitez pas à visiter Highgate et Hampstead, au nord de Londres, et profiter des nombreuses boutiques traditionnelles que ces deux villages proposent.

_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
 
Dépêche du 20 avril 1889
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London 2005 by night :: La chronique: London 1888 by night :: La Dépêche de Londres-
Sauter vers: