London 2005 by night

Entrez dans les ténèbres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le Requiem de Lloyd Gabe

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

Le Requiem de Lloyd Gabe Empty
MessageSujet: Le Requiem de Lloyd Gabe   Le Requiem de Lloyd Gabe Icon_minitimeMer 24 Juin - 11:35

HRP: voici donc le fameux résumé narratif promis. Il y a beaucoup d'informations, alors si tu as des questions sur des personnages mentionnés ou tout autre chose, n'hésite pas. Tu me diras si tout ceci te convient. J'ai même mis des liens pour des musiques d'ambiances, une au début de chaque page (j'ai du diviser le post en deux). Bonne lecture.


Musique d’ambiance

Lorsque Lloyd Gabe fut étreint, Stephen Coldbridge était encore le prince vampire incontesté de Londres. Charismatique et puissant, il était la quintessence de ce que revendiquait le clan Ventrue, à savoir la domination absolu sur son domaine. Le Château Scur, ténébreuse demeure princière aux tours gothiques inquiétantes, accueillait les Grandes Elysées où le prince tenait sa cour une fois par mois. C’est là que Lloyd rencontra le prince pour la première fois, quelques nuits après son éteinte, afin qu’il lui accorde solennellement le droit de fouler son domaine : Londres. A partir de cet instant, Lloyd était officiellement reconnu comme un membre de la Famille. Un damné. Un vampire. Un vampire sans aucun statut cependant, et sans la moindre indépendance car il n’était qu’un nouveau-né placé sous la tutelle de son sire pour une durée indéterminée, un jeune vampire à la merci des anciens et même des ancillae. Ce qu’il ignorait à ce moment, c’est qu’il était le dernier vampire qui prêterait serment au prince Stephen Coldbridge.

Heinrich Krügenhof, maître d’arme de la Couronne Ecarlate, l’ordre de chevalerie de l’Invictus, ne donna pas l’étreinte à Lloyd dans l’espoir qu’il soit adoubé. Lloyd n’était évidemment pas taillé pour devenir un chevalier vampire, mais Krügenhof voyait en lui un espoir pour le futur de l’Ordre. En effet, bien que combattant dans l’âme, le maître d’arme n’en restait pas moins un Mekhet, et le sang visionnaire de son clan coulait dans ses veines. Les dons de Lloyd en matière de nouvelles technologies et sa capacité à créer à partir de rien pourraient certainement bénéficier à l’Ordre de la Couronne Ecarlate. Les chevaliers en armure maniant de lourdes épées étaient d’une autre époque, et il était temps de moderniser le corps armé du Premier Etat, l’Invictus ; peut-être même la ligue toute entière…

Mais Lloyd n’avait pas la carrure pour survivre sur la scène sociale vampirique. Il fallait qu’il prenne de la contenance pour espérer résister aux phrases sournoises des harpies, ces vampires capables de faire ou de défaire la réputation d’un damné d’un un seul mot habilement glissé dans l’oreille de la bonne personne. Alors, avant de le faire embrasser la tâche à laquelle il était destiné, Heinrich lui conseilla d’intégrer une guilde qui lui donnerait les armes nécessaires pour se défendre sur la scène sociale et politique. Lloyd choisit la guilde des Magistrats Impartiaux car il préférait amasser des connaissances sur le fonctionnement de la société vampirique plutôt que de se lancer dans une guerre des mots dont il n’avait pas l’habitude. C’est ainsi qu’il suivit les enseignements des Juristes, et particulièrement le Vénérable Judex et Meister Juriste Graham Castlevaughn, le second vampire sur l’échelle du pouvoir vampirique de Londres après Sa Majesté le Prince. Castlevaughn était l’arbitre ultime en cas de litige entre vampires, et c’est lui qui avait le dernier mot concernant le sort d’un vampire mis en accusation devant un tribunal des damnés. Strict et intimidant, Castlevaughn n’avait que peu de temps pour les échecs, et il ne le perdait pas avec de futiles nouveaux-nés (finalement j’ai laissé Castlevaughn à la tête de la Guilde). Ainsi, Lloyd eut plus de contacts avec la notaire Mary Havering, une dame à l’apparente cinquantaine d’années et aux longs cheveux complètement gris. Plus à l’écoute mais néanmoins professionnelle, c’est elle qui en apprit le plus à Lloyd sur les lois vampiriques, mais surtout sur les Serments de sang qu’elle avait la responsabilité de rédiger. C’est d’ailleurs elle qui chapeauta le serment de fidélité que Lloyd du prêter au Prince lorsqu’il le rencontra. Le manuscrit, elle le gardait en sa possession, et les lettres de sang s’effaceraient si Lloyd trahissait le prince. Tel était le pouvoir des serments de sang, et bien pire encore pour les plus puissants. Lloyd eut également droit à quelques conseils prodigués par l’avocate Meredith O’Dywer, infante du Judex lui-même. Etrangement, et bien qu’elle soit bien plus âgée que lui en terme d’années vampiriques, il se reconnut un peu en elle. En effet, pour une avocate, il l’a trouvait plutôt effacée et fébrile. On lui aurait donné le bon dieu sans confession et Dieu sait ce que cachait cette façade fragile.

Ainsi alla la jeune non-vie de Lloyd Gabe pendant trois mois, entre enseignement et rencontre incertaines et vicieuses au Fleur de Lys, un club très privé faisant office d’Elysée, premier lieu de regroupement vampirique de Londres. Et bien sûr, il y avait cette faim insatiable que sa nature maudite lui imposait désormais. Sa soif de sang, ce millésime exquis qui était devenu son plaisir le plus primaire, cet élixir de vie dont il était obligé de priver les vivants. Il tentait de ne prélever que le minimum sans tuer ses victimes, mais tôt ou tard, il savait qu’il ne maîtriserait pas le monstre affamé tapis dans l’ombre de son âme. Tôt ou tard, il tuerait.
Ainsi allait sa non-vie, entre simulacre grotesque de vie humaine, et combat intérieur. Ainsi allait-elle, jusqu’à ce que vienne Jack l’Eventreur…

Des crimes horribles jamais vus frappèrent Londres dès Septembre 1888. Des prostituées de Whitechapel étaient retrouvées affreusement mutilées et faisaient les beaux jours de la presse qui eut tôt fait de donner un nom au premier tueur en série connu de l’histoire : Jack l’Eventreur. Mais les vampires soupçonnèrent qu’une force surnaturelle quelconque était à l’œuvre et pouvait menacer la Première Tradition, la Mascarade. Alors, plusieurs vampires de hauts rangs manipulèrent de pauvres mortels et les mirent sur la piste du tueur, pour qu’ils découvrent à leur place de quoi il retournait. Parmi ces humains devenus les pantins de monstres dont ils ignoraient l’existence, Rose Clark, une veuve sans scrupule de la Haute Société et Sebastian Magyarnandor, un immigré russe. Par la force des choses, ces deux mortels que tout opposaient se retrouvèrent à travailler ensemble pour découvrir qui se cachait derrière Jack l’Eventreur. Avec eux, Thomas Apcher, l’assistant du médecin légiste qui autopsiait les prostituées. Mais ce Apcher n’était pas un simple mortel, mais bien la goule, le serviteur vampirique du Vénérable Conseiller Howells, Meister Duelliste. Sa mission était d’épauler les humains dans leur enquête tout en les empêchant de découvrir la vérité sur les vampires. Très vite, l’enquête mena le groupe sur la piste d’une secte vaudou dirigée par un certain Devon et basée dans un lieu étrange nommé l’Impasse des Loas, au cœur du quartier dépravé de Whitechapel. Mais les trois compères d’infortunes n’étaient plus seuls, car un éléments que même les vampires n’avaient pas anticipé surgit de nulle part : le sergent Dany McCoy, vieux routard du terrain qui lui aussi s’était lancé sur la piste Jack l’Eventreur.
Finalement, Thomas, Rose et Sebastian découvrirent que Devon, le gourou de la secte, était le meurtrier fou et que ses horribles meurtres n’avaient d’autres buts que de servir d’offrande au Baron Cimetière, le loa de la mort dans les croyances vaudous. Le trio livra son combat final contre Devon au cimetière de Highgate, et c’est Thomas Apcher qui lui livra le coup mortel. Mais les deux autres avaient été témoins de choses dont ils ne soupçonnaient pas l’existence, et le retour en arrière était impossible. Ils furent étreints. Devon était en fait la goule d’un vampire ancien craint par tous, l’Impie, ancien Hiérophante du Cercle de la Sorcière et membre du Conseil. Ainsi, lorsque la culpabilité de sa goule fut reconnue et qu’il fut lui-même blâmé pour ne pas avoir su tenir son serviteur, la folie bestial l’emporta sur ce qui lui restait d’humanité. Alors que le prince quittait le château en compagnie de sa garde personnelle de chevaliers, il surgit de nulle part et laissa éclater sa rage. Il massacra l’un des chevaliers qui était aussi l’infant de Douglas Krayne, le maître de l’ordre des chevaliers, et blessa ce dernier. Mais surtout, il tua le prince. Pire, il commit le péché de l’Amaranthe, la Diablerie. Après son forfait, il alla trouver Thomas Apcher, et lui donna une étreinte violente dans sa folle volonté de le punir pour avoir tué son serviteur. Après ça, l’Impie disparu dans la nature.

Avec la mort du prince, le chaos était sur le point de s’emparer de la ville et un tribunal exceptionnel fut tenu dans les sous-sols du Château Scur, à la fois pour juger l’Impie et son infant paria, Thomas Apcher, et pour décider d’un nouveau prince, dans l’urgence. L’Impie fut déclaré coupable et une Chasse au Sang fut lancé contre lui (normalement, seul le prince peut appeler à une chasse au sang, mais étant mort, le Judex l’a fait ; il s’agit d’une chasse auquel tous les vampires d’un domaine sont sensé prendre part pour trouver le coupable et le tuer). Thomas Apcher fut sauvé, bien que son étreinte n’eut pas été autorisée, pour la seule raison que son lien du sang avec l’Impie pouvait permettre de traquer ce dernier. Enfin, le Judex tenta de s’imposer comme nouveau prince de part sa position de numéro deux sur l’échelle du pouvoir, mais il fut vivement contesté par le Sénéchal Amélia Caine (Sénéchal = genre d’intendant ou de chambellan), infante du défunt prince, qui se voyait comme héritière légitime. C’est l’intervention avisée du notaire Mary Havering qui empêcha le Judex de s’octroyer le titre de Prince en invoquant certaines lois pour le bloquer. C’est à cet instant précis que la porte du tribunal s’ouvrit violemment et qu’une troupe de policiers entra en mettant toute la salle en état d’arrestation. A leur tête, le sergent Dany McCoy. Devant l’absence de coopération des vampires, le sergent tira sur le Judex qui reçut une balle littéralement en pleine tête. Tombé au sol, il se releva, soulevant un vent d’incrédulité et de peur dans les rangs des policiers. A cet instant, Lloyd Gabe, comme de nombreux vampires, comprit que le sort des agents était scellé. Les chevaliers intervinrent, épaulés par d’autres vampires sauvages bien décidés à s’alimenter. Les policiers furent massacrés… sauf un. Impressionné par sa détermination, Douglas Krayne, le maître de l’ordre de la Couronne Ecarlate, décida de lui donner l’Etreinte pour remplacer son infant Trevor Hawk, tombé sous les coups de l’Impie. Dès lors, Londres accueillait désormais quatre nouveaux damnés, à peine plus jeunes que Lloyd Gabe et tandis que ce dernier menait une non-vie assez passive, eux n’étaient pas au bout de leurs peines…

Le Judex n’avait pas obtenu le titre de Prince, mais il restait néanmoins le nouveau numéro un sur l’échelle du pouvoir. Il avait donc l’autorité de faire appliquer les lois sans pour autant en créer de nouvelles ni aller à l’encontre de celles établies par le prince avant lui. Cette nouvelle autorité n’était cependant pas incontestée, et l’Invictus se scinda rapidement en deux factions majeures rivales. D’un côté, ceux qui se nommaient hypocritement les Fidèles du Prince en cela qu’ils voulaient laisser la situation en l’état, sans rien changer, ce qui impliquait laisser le Judex au pouvoir jusqu’à ce qu’il puisse obtenir le statut de Prince. Les Fidèles du Prince n’étaient vraisemblablement pas guidés par une quelconque loyauté, du moins dans l’ensemble, mais par une volonté de préserver leurs intérêts tels qu’ils étaient sans risquer de les remettre en question par un quelconque changement. D’un autre côté, les Contestataires, les vampires de l’Invictus qui contestaient la nouvelle autorité du Judex et se rangeait derrière le Sénéchal Caine, infante du Prince clamant l’héritage de son père vampirique. Là encore, l’hypocrisie était sans doute latente, car soutenir Amélia Caine, une ancilla de moins de 150 ans d’existence vampirique, n’était certainement pas un acte d’idélologie. Sans doute les anciens qui se rangeaient à ses côtés espéraient qu’une fois Prince, elle serait aisément manipulable. Quelqu’étaient les motivations réelles de ces deux factions, elle s’affrontaient désormais sur la scène sociale et politique.
D’une manière plus générale, les autres ligues contestaient également l’autorité du Judex et la situation était sur le point d’exploser, notamment entre le Cercle de la Sorcière et la Lancea Sanctum, deux ligues antagonistes depuis des siècles que seule l’autorité suprême de Stephen Coldbridge avait pu contenir. Sans lui, rien ne les empêchait de se sauter à la gorge, et un évènement allait bien pouvoir précipiter les choses…

Thomas Apcher, l’outil principal utilisé par le Superintendant McFadden pour traquer l’Impie, fut attaqué par un groupe d’humain mené par une goule qui affichait tous les signes d’une ferveur religieuse chrétienne, jetant le blâme sur la Lancea Sanctum dont le mobile évident aurait été de vouloir détruire l’infant du plus grand hérétique du Cercle de la Sorcière, à savoir l’Impie. Apcher ne valut sa survie qu’à l’arrivée inopinée et brutale de Gunnar, le premier infant de l’Impie. Cependant, la Lance nia tout en bloc, clamant un complot du Cercle pour l’accuser. Tandis que le Cercle et la Lance se jetaient mutuellement le blâme et s’apprêtaient à plonger la ville dans un bain de sang menaçant la Mascarade, l’Invictus se devait de trouver un coupable, à la fois pour stabiliser la situation de manière officielle, et pour réaffirmer son autorité en punissant ceux qui l’avaient provoqué en tentant de détruire l’outil premier contre l’Impie. C’est ainsi que les quatre plus jeunes vampires de la ville furent chargé d’enquêter pour trouver l’auteur de cet attentat contre Thomas Apcher. Au cours de l’enquête, Sebastian Magyarnandor disparaîtrait pour ne plus jamais revenir, et alors que des rixes éclataient entre les Sanctifiés (vampires de la Lance) et les Acolytes (vampires du Cercle), l’Impie se manifestait à nouveau et vidait un nouveau vampire de son sang. Avec le monstre en liberté, aucun vampire n’était à l’abri, en particulier ceux dont le sang était puissant car plus à même d’attiser les convoitises de celui qui avait diablé le prince.

Les conclusions de la coterie scellèrent le sort du Cercle de la Sorcière. En effet, ils accusèrent Gunnar, le premier infant de l’Impie, d’avoir orchestré cette attaque à la fois pour jeter le blâme sur la Lancea Sanctum et pour apparaître comme un sauveur aux yeux de Thomas Apcher dans l’espoir qu’il rejoindrait les rangs du Cercle en digne fils de l’Impie. Si la coterie des jeunes vampires avaient vu juste, on ne le saurait sans doute jamais vraiment ; toujours est-il que leur décision mis en accusation Gunnar et Roland de Valnoir, le nouveau Hiérophante du Cercle, et un tribunal privé fut tenu. Gunnar ne s’y présenta pas, ce qui scella son sort. Dans sa volonté de stabiliser la situation et son pouvoir, le Judex ne jeta le blâme que sur Gunnar et ses partisans, des vampires radicaux vénérant le loup scandinave Fenrir. Ainsi, le Cercle de la Sorcière ne fut pas déclaré illégal, et seul la coterie se faisant appeler les Fils de Fenrir fut condamné à être détruite. Mais Gunnar et les siens échappèrent à toute tentative de les retrouver, et on entendit plus parler d’eux pendant des mois, bien que le corps de Samuel Doyle, infant d’une prêtresse de la Lance, fut retrouvé sous un lit à l’Impasse des Loas et qu’on soupçonna sans hésitation les Fils de Fenrir.

_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

Le Requiem de Lloyd Gabe Empty
MessageSujet: Re: Le Requiem de Lloyd Gabe   Le Requiem de Lloyd Gabe Icon_minitimeMer 24 Juin - 11:36

Musique d’ambiance

Six mois s’écoulèrent après ces évènements. L’Impie ne s’était plus manifesté depuis lors et le carnage avait été temporairement évité, les différentes ligues pouvaient reprendre leurs luttes politiques intestines. Le combat social et politique entre Fidèles du Prince et Contestataires de l’Invictus pouvait reprendre. Thomas Apcher, fatigué d’être le paria et l’esclave du Premier Etat, alla trouver refuge dans les rangs de la Lancea Sanctum. Dany McCoy rejoignit la Guilde des Investigateurs dirigée par William Keaton et travaillant en étroite collaboration avec le Superintendant McFadden, et Rose Clark se joignit à la Guilde du Verbe Elyséen pour y suivre les enseignements du Meister Orateur Catherine Brown.

Lloyd Gabe, lui, fut pour la première fois approché par les Dissidents…

C’est Peyton Reedburn, une jeune vampire rebelle et ouvertement réfractaire aux convenances traditionalistes de l’Invictus qui vint l’aborder en premier lieu. D’abord, elle sembla s’intéresser aux enseignements qu’il suivait auprès de Mary Havering. Visiblement, Peyton Reedburn nourrissait une aversion profonde pour cette femme et ne s’en cachait pas. Lloyd comprit vite que Peyton était l’infante d’Havering, mais il ignorait quel était le motif de cette aversion. Au fur et à mesure de leurs discussions, Lloyd apprit également de Peyton qu’elle avait été fille d’ouvrière quelques années auparavant, de sa vie mortelle. Ce point commun entre les deux vampires les rapprocha, et Lloyd fut plus qu’heureux de pouvoir converser avec une personne dont la vie avait pu ressembler à la sienne. En fait, Peyton aurait pu être sa sœur bien que beaucoup plus virulente et crue dans sa manière de dire les choses. Elle finit par aborder l’Invictus et ses règles strictes où les anciens avaient tout le pouvoir et les nouveaux-nés que les miettes. Lloyd non plus n’appréciait pas le féodalisme extrême de la ligue dominante et de la société vampirique en général, sa passion pour la modernité allait en effet à contre sens avec la stagnation prônée par de nombreux vampires. Alors, satisfaite de ce nouveau point commun, Peyton lui parla des Dissidents, un groupe de jeunes vampires Invictus désireux de faire changer les choses. Avant qu’elle ne l’intègre réellement au groupe, néanmoins, elle le mit à l’épreuve pour qu’il prouve sa bonne foi. Plusieurs fois, Lloyd se vit confier des missions dont le but était très souvent le sabotage de matériel d’usines sous la coupe de vampires influents de l’Invictus. D’abord réticent à l’idée d’attaquer les lieux qui représentaient sa vie, il se consola en pensant qu’il n’ennuyait que les patrons et les vampires qui se servaient d’eux. Ses divers sabotages créèrent l’effet escompté et satisfirent les Dissidents. C’est ainsi que Lloyd pu rencontrer le leader des Dissidents, un vampire Ventrue non-aligné restant en marge de la société vampirique : Maalik Bekelek, originaire des colonies anglaises d’Afrique. Ils se rencontrèrent dans une demeure sommaire du Lewisham, en pleine zone industrielle. Les lieux étaient vides de tout humain la nuit, ce qui rendait la chasse peut propice, mais constituait du même coup un désert vampirique très pratique pour rester discret. Maalik vivait là avec deux autres vampires : son infante, Felicity Harmon, et le Daeva Matthew Foss, tous deux non-alignés. Cette nuit là, Lloyd Gabe devint un Dissident, et son rôle au sein de cette faction rebelle fut défini : il devrait garder son affiliation secrète et travailler pour moderniser la ligue conservatrice de l’Invictus, en utilisant tous les atouts en sa possession, le but étant que cette impulsion de modernisme change les mentalités des plus jeunes vampires et stimule leur désir d’épanouissement personnel. Plus encore, si l’Invictus se modernisait, les anciens se sentiraient dépassés et perdus, ce qui les forcerait à donner plus de pouvoir aux nouveaux-nés. Bien sûr, il était clair que la tâche s’avérait ardue, car de nombreux vieux vampires allaient tout faire pour repousser cet élan de modernité. Lloyd accepta la tâche qui lui était confié et commença sa non-vie de dissident. Au cours des mois, il rencontra d’autres dissidents membre de l’Invictus, dont Terence Harvey, apprenti de la Guilde de l’Elégante Lame et l’artiste peintre Violet Mayfield bien que cette dernière restait encore assez passive en tant que dissidente, ne sachant si elle devait vraiment s’impliquer ou non. Peyton, elle, s’attelait à la tâche de convertir l’infante du Conseiller Howells, la magnifique Elizabeth Donovan, à leur cause. Mais avec l’influence d’un sire aussi puissant, la tâche ne s’avérait pas facile. Quoiqu’il en soit, les Dissidents profitèrent du fait qu’ils n’étaient considérés que comme une bande d’enfants rebelles pour consolider leurs idées et leurs positions.

Mais depuis quelques nuits, la stabilité relative de la ville est à nouveau menacée. Tout d’abord, Gunnar et les Fils de Fenrir ont refait surface et de manière peu subtile. En effet, ils sont entré sur les terres de la Lancea Sanctum et ont assassiné Robert Travis, le paladin (garde du corps) de la prêtresse Miranda Leighton dont c’était déjà l’infant, Samuel Doyle, qui avait été retrouvé mort des mois auparavant. La tête du paladin s’est retrouvée planté sur la grille de l’Eglise de Leighton en guise de déclaration de guerre. Le Conseil s’est réuni pour évoquer ce nouveau meurtre violant les lois vampiriques (on ne doit pas tuer un vampire sans qu’une sentence officielle ne soit prononcée) et l’Invictus a finalement décidé de ne pas se mêler de l’affaire. Le meurtre a été commis sur les terres de la Lancea Sanctum et la victime est un Sanctifié, il appartient donc au régent de la tenure de régler le problème, c'est-à-dire l’Evêque. Le problème, c’est qu’ayant les mains libres, l’Evêque pourrait bien utiliser cet ultime prétexte pour attaquer le Cercle de la Sorcière.
Les choses ont changé et la situation devient dangereuse pour les Dissidents. En effet, Dany McCoy, désormais à la solde du Superintendant McFadden, a été chargé de mener une enquête sur les Dissidents, et une violente bagarre a éclaté entre lui et Peyton alors qu’il l’avait prise en filature. C’est là qu’elle apprit que les Dissidents étaient dans le collimateur du Nosferatu aux méthodes radicales. Suite à cela, Peyton a décidé que la situation était devenu tout simplement trop dangereuse pour elle, et a choisit de disparaître en rejoignant Maalik Bekelek dans le Lewisham. Suite à cela, Peyton est entrée en contact avec Rose Clark avec qui elle s’était liée d’amitié depuis quelques mois, et qui malgré ses manières et son passé d’aristocrates semblait intéressée par les idées des Dissidents, et lui avait donc confié une mission test qui visait à écarter Dany McCoy du jeu par tous les moyens, incluant les plus radicaux. Cependant, Rose Clark ne s’est pas résolue à agir contre son ancien collègue d’infortune, et a échoué. Plus ennuyeux, elle a abandonné la cause dissidente, ne se sentant pas prête, mais affirmant qu’elle ne serait pas une entrave à leur progression.

Malgré ces coups durs pour les Dissidents, la rencontre de Peyton avec McCoy lui a apprit une chose intéressante. Il semblerait qu’un Sanctifié s’est retrouvé dans les geôles du Château pour avoir suivit de trop près Violet Mayfield, et qu’après un interrogatoire musclé, il aurait avoué qu’il était membre d’un groupe de Bénis (autre nom des Sanctifiés) en désaccord avec le dogme de l’Evêque Edward le Pieux (le chef de la Lance) et que, pensant que Violet Mayfield était membre des Dissidents (dont il avait eu vent), cherchait à l’aborder pour entrer en contact avec le groupe et trouver un appui. Après une réunion des Dissidents sur le sujet, il a été conclu que ce groupe de Bénis, dissidents à leur manière, pourraient constituer de sérieux alliés potentiels et qu’il faudrait chercher à entrer en contact avec eux. Ce fut rapidement chose faite, et il a été convenu d’une rencontre entre deux membres de chaque faction. Un dissident a donc été désigné.

C’est ce soir que la rencontre à lieu et Lloyd ne sait pas à quoi s’attendre. Tout ce qu’il sait, c’est le nom de son contact : Lionel Bean.

_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
Lloyd Gabe
PJ tyrannisé
Lloyd Gabe

Nombre de messages : 497
Age : 30
Date d'inscription : 23/06/2009

Le Requiem de Lloyd Gabe Empty
MessageSujet: Re: Le Requiem de Lloyd Gabe   Le Requiem de Lloyd Gabe Icon_minitimeMar 30 Juin - 22:19

Lionel Bean un nom comme un autre, quelquonce et qui pourtant selon Lloyd recelait quelque chose de douteux, un nom qui inspirait la méfiance, et pourtant il va falloir que Lloyd fasse confiance a cet homme qui est son seul tremplin de contact avec les dissident des sanctifiés.
Pour renforcer la force des dissidents la seule solution selon Lloyd était de rallier le plus de monde possible à la cause et à étoffer le plus de contact avec des membres exterieur à l'invictus, mais l'une des seules capacités de Lloyd était la création d'objet technologique et sa connaissance du monde technologique ainsi Lloyd esperait peut-être pouvoir convaincre les Bénis de se moderniser et ainsi renforcer leur rupture avec le dogme de l'Evêque Edward le Pieux.
La tâche qui attendait Lloyd semblait donc trés ardue, et il va falloir plus que de la technologie à Lloyd pour introduire sa pensée. Peut-être que un rapprochement avec le premier contact pourrait fortement aider la situation...
Ainsi Lloyd se préparait mentalement à cette rencontre qui pourrait marquer le tournant de la mauvaise passe que les dissidents subissent en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

Le Requiem de Lloyd Gabe Empty
MessageSujet: Re: Le Requiem de Lloyd Gabe   Le Requiem de Lloyd Gabe Icon_minitimeMer 1 Juil - 11:40

HRP: au fait, tu commences avec 5 points de vitae/sang, que tu peux cocher sur ta fiche. Tu en perds un à chaque fois que tu te réveilles. Lorsque tu veux chasser, tu me décris rapidement la méthode que tu emploies (je doute que la tienne soit la séduction par exemple), et combien de points de sang tu veux sur combien de victime. Tout en sachant que plus tu chasses sur de nombreuses victimes, plus tu prends le risque d'attirer l'attention. D'un autre côté, si tu chasses sur une seule victime (le plus fréquent), tu ne peux lui prendre que 2 points de sang sans risquer de la tuer, au delà elle peut mourir. Bien sûr, tu n'es pas obligé de t'en soucier, mais ensuite il faut disposer du corps... ou non... Le tout est que tes chasses n'attirent pas trop l'attention sur le long terme. Bref, une fois que tu m'as dit tout ça, je te dis combien de temps ça te prendra dansl a nuit (en général, au minimum 1 heure pour un point de sang) et le jet de dé que tu devras faire.

Mais abordons déjà le rendez-vous.


Le rendez-vous avait lieu quelque part dans le Clapham, un quartier officiellement sous la régence d'aucun vampire, situé dans les faubourgs suds. Un quartier pauvre, idéal pour une entrevue privée. Lloyd arriva le premier sur les lieux. C'était désert, sans âme qui vive. Une certaine tension était palpable, et le fait que Lloyd allait rencontrer pour la première fois l'un de ses pairs dans un tel rendez-vous y était sans doute pour quelque chose. Le doute l'étreignit subitement. Et si Violet Mayfield avait été suivi pour une tout autre raison que la prise de contact avouée par celui que McFadden avait interrogé dans ses geôles? Si ces Sanctifiés pseudo-dissidents mentaient?

Lloyd n'eut pas le temps d'approfondir sa folle théorie qu'une ombre se dessina à l'angle de la ruelle. Sa bête intérieure, ce monstre enfoui au fond de son être, s'éveilla à la présence de cette autre damné, un rival naturel que ses instincts lui commandaient d'affronter. La lutte pour garder le contrôle de soi-même était éternel, Lloyd le savait.


- Lloyd Gabe?

L'autre avait l'air tout autant sur ses gardes. Alors qu'il s'approchait et que son visage apparaissait plus distinctement à mesure qu'il avançait, Lloyd put lui donner une vague trentaine d'années, en apparence tout du moins.

- Je suis Lionel Bean.

_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
Lloyd Gabe
PJ tyrannisé
Lloyd Gabe

Nombre de messages : 497
Age : 30
Date d'inscription : 23/06/2009

Le Requiem de Lloyd Gabe Empty
MessageSujet: Re: Le Requiem de Lloyd Gabe   Le Requiem de Lloyd Gabe Icon_minitimeJeu 2 Juil - 23:23

HRP: Tu pourrais me clarifier la notion de réveil, cela correspond à quoi dans le temps? De même peut tu me rappeler la première compétence de l'auspex, je crois que c'est les sens accru, et que ça ne coûte rien.


Le quartier n’inspirait pas la joie, mais au moins la tranquillité qui y régnait pouvait envisager toute les sortes de confrontation. C’est avec des doutes sur les raisons de la rencontre avec Lionel Bean que Lloyd ne put s’empêcher de défigurer Bean des son apparition, mais il fallait a tout prix éviter l’affrontement, Lloyd n’était pas venu pour ça il fallait qu’il garde le contrôle de ses instincts primitifs.
Lloyd ne sut pas comment aborder le sujet il fut comme incapable de développer ses idées clairement, mais d’un ton méfiant mais clair il réussit à sortir :


-Bonjour Lionel je suis Lloyd Gabe. J’apprécie vôtre déplacement, je ne voudrais pas vous brusquer surtout après vôtre récente visite des geôles de McFadden, mais j’aurais voulu commencer par savoir clairement ce qui vous a poussé à nôtre rencontre, ainsi peut être que de cette manière nous pourrions commencer à mieux nous connaître.


Après avoir fait sa requête quelque peu rapidement et d’une manière sec, Lloyd ne put s’empêcher d’analyser sa question, il se demandait s’il avait bien fait, s’il n’aurait pas fallu laisser Lionel poser la première question, mais il fallait bien se lancer.
Revenir en haut Aller en bas
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

Le Requiem de Lloyd Gabe Empty
MessageSujet: Re: Le Requiem de Lloyd Gabe   Le Requiem de Lloyd Gabe Icon_minitimeVen 3 Juil - 11:37

HRP: alors,dans le temps déjà, on est en avril. Donc les nuits sont encore assez longues.Disons qu'une heure avant l'aube, il vaut mieux se rentrer mais évidemment, tout ça est abstrait. J'autorise un certain nombre de scènes par nuit, après lesquelles je considère que le soleil se lève, suivant, bien sûr, la durée approximative des scènes. Si tu vas, par exemple, à une soirée vampirique pour parler à diverses personnes, ça risque de prendre du temps, alors qu'aller voir un contact pour choper quelques infos ne prendra pas plus d'une heure. T'inquiète, au début je te guiderai et tu choperas vite la notion du temps ingame. Et donc, lorsqu'une nouvelle nuit commence (après que tous les joueurs soient allé dormir à leur refuge), le réveil de ton perso lui coûte un point de vitae que tu dois gommer.
Pour auspex, c'est bien sens accrus, et c'est gratuit.

Autre chose, et qui pourrait t'être utile. L'Invictus a un système d'adresse très complex qui, si mal employé, peut griller ta réputation. Déjà, on n'appelle pas les vampires par leur prénom (enfin, les dissidents s'en foutent, mais pas l'INvictus). Par défaut, c'est Monsieur/Madame [nom du vampire]. Dans ce cas il s'agit d'un vampire sans statut particulier. Pour les vampires encore sous la tutelle de leur sire, comme toi et les autres, c'est jeune maître/Mademoiselle [nom du vampire]. Pour les vampires qui ont une fonction spéciale, on remplace le nom par la fonction: par exemple: Monsieur le Superintendant. Et pour les anciens, on enlève le monsieur et on remplace par Vénérable. Genre, Vénérable Conseiller Howells.

Ca ce sont les termes dits formels. Après, tu as des tas de variantes pour t'aplatir devant un vampire et lui montrer que tu te places en dessous de lui, ou à l'inverse, pour le mépriser. Si tu veux t'aplatir, utilises des superlatifs, du genre: Très respectable et Vénérable Conseiller Howells, ou Très charismatique et Vénérable Conseiller Howells. De plus, plus tu nommes les différents titres du vampire, plus tu montres ton respect.
A l'inverse, si tu l'appelles par son prénom au lieu du nom, du style: Monsieur Russel, là c'est familier et peu respectable à moins que ce ne soit ton sire, là ça prouve que vous vous entendez bien. Et enfin, l'appeler genre: ma chère Conseillère Brown, ou ce genre de termes ironiques peut être très mal pris et démontre ton mépris.

T'inquiète si tu piges pas tout, ça vient avec la pratique. Tout ça vise à montrer que les INvictus sont très conservateurs et à cheval sur le protocole.


- Bonsoir (ouais évite le bonjour, car le jour ça brûle ^^) Monsieur Gabe. En effet j'ai bien payé notre intention de lier un contact avec vous. Mais bien que j'ai été enfermé dans les geôles, ce n'est pas MCFadden lui-même qui m'a interrogé, mais un de ses laquais, McCoy je crois, vous devez connaître. Enfin...
L'Evêque Edward le Pieux est un tyran, comme beaucoup de vampires au pouvoir, et comme de nombreux Sanctifiés, il est obsédé par le passé glorieux de la Lancea Sanctum, qui, j'ignore si vous le savez, fut la première ligue au pouvoir à Londres il y a bien longtemps. C'est du moins ce qu'on nous apprend, à nous les jeunes vampires. Il veut redorer le blason de la ligue, lui redonner sa puissance de jadis, car bien sûr, il est aussi obsédé par le pouvoir, sans compter sa haine pour les hérétiques du Cercle de la Sorcière. Pour arriver à ses fins, il mène une politique élitiste et rigide qui empêche toute ouverture d'esprit et enferme la ligue dans un carcan. Aucune idée de doit diverger de son dogme, et aucun vampire qui ne respecte pas ses idéaux ne peut rejoindre la Lancea Sanctum pour garnir ses rangs.

Nous nous appelons les Néo-Réformistes, car nous pensons que le passé est passé. Nous pensons que la Lancea Sanctum doit s'adapter et changer complètement de politique. Il existe de nombreux vampires pieux en dehors de la ligue, mais l'Evêque se prive de leur foi en ne les prenant pas en considération. Nous pensons que la Lancea Sanctum devrait être une ligue à part, que tout vampire pourrait rejoindre sans pour autant quitter sa propre ligue. Nous serions une ligue pieuse pour tous les vampires. Selon nous, c'est la seule manière de regagner une forte influence. C'est une forme de modernisme.

C'est pourquoi nous avons enquêté sur votre groupe et avons tenté de comprendre vos objectifs. Car les Néo-Réformistes sont bien trop nombreux, et nous avons besoin d'alliés. C'est pour ça que j'ai suivi Violet Mayfield, la pensant dissidentes, car j'enquêtais sur vos activités.

Si je suis là ce soir, Monsieur Gabe, c'est pour savoir si une collaboration entre nos deux groupes serait possible. Est-ce que nos deux objectifs pourraient se rejoindre d'une manière ou d'une autre...

HRP: P.S: faudra me dire pour ta soeur (ce qu'elle fait, si elle sait où t'es, si tu la vois encore ,etc) et ton refuge ce que c'est, sachant que tu as un tout petit territoire dans le quartier de Holborn, un bon quartier mais vu tes ressources tu peux pas avoir du grand luxe.

_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
Lloyd Gabe
PJ tyrannisé
Lloyd Gabe

Nombre de messages : 497
Age : 30
Date d'inscription : 23/06/2009

Le Requiem de Lloyd Gabe Empty
MessageSujet: Re: Le Requiem de Lloyd Gabe   Le Requiem de Lloyd Gabe Icon_minitimeSam 4 Juil - 16:27

HRP : Je t'envoie les infos pour le repére et la soeur par mail


McCoy celui qui avait affronté Peyton, celui qui en ce moment représentait une menace pout tout les dissidents, celui dont Lloyd devait plus que jamais se méfier. Lloyd n’espérait pas le croiser de si tôt, mais sentait que cela serait inévitable un jour ou l’autre.
Mais ce qui l’importait pour l’instant c’était les informations que Bean lui avait livré, sans aucune méfiance Bean lui avait révéler les intentions de ces soit disant Néo-réformiste, leurs idées principales concernant une modernisation de la société vampirique.


-Monsieur Bean, je vois plus clairement vos intentions, et je peux vous affirmer que nos intentions convergent vers un même but : le changement de ce qui est établie dans nôtre société qui n’arrête pas de se dégrader de jour en jour, il est temps que cela change.
Nous dissidents des jeunes vampires en majorité, dont je fais l’exception, voudrions ainsi réussir à réconcilier la société vampirique avec les structures gouvernementales, nous voudrions une égalité au sein de tout les vampires et non pas le seul règne des anciens, tout les vampires aurait un droit au pouvoir même s’ils n’ont pas prouvé la valeur de leur ancienneté. Mais un point diverge entre nos deux idées vous souhaitez une ligue pieuse, nous la souhaiterions laïque car nous associons cela à une plus grande chance d’égalité, cette divergence risque d’entraver nôtre entente.

Que faire donc se disait Lloyd s’associer au néo-reformiste pour accroître les chances de réussite des dissidents et risquer plus tard un possible conflit, quoique il y avait la possibilité de réussir à les convaincre d’abandonner leur vision d’une ligue partiellement mené par une force de piété. Il y avait aussi la solution d’abandonner toute alliance, mais ceci mettrait en péril les dissidents qui Lloyd se l’avouait était en mauvaise posture pour l’instant. La décision était prise.

-Pour autant Monsieur Bean à ce stade je ne vois que des points positifs à nôtre collaboration, nous parviendrons à une entente j’en suis sur, c’est pour cela que je me permet en tant que dissident de vous annoncer que nous vous aiderons volontiers à rompre le dogme de L’Evêque Edward le Pieux car selon nous aucun vampire ne devrait diriger la société d’une manière si élitiste d’après vos descriptions. Mais nous vous demandons en échange une collaboration de vôtre part, qui nous permettrait de rallier le plus de forces possible, et pour ce faire il va falloir que vous influencez le cours des choses en essayant de modifier ce qui est enseigné à vos jeunes vampires. Parlez-leur d’un futur plus moderne, plus encourageant et surtout plus égalitaire, qui rendrait tout les vampires égaux. Le monde évolue à un rythme effréné et il nous faut le suivre.

Je vais mettre au courant mes alliés de nôtre rencontre, faites répandre nos paroles au sein de vôtre ligue mais restez discret. Avez-vous une faveur à nous demander monsieur Bean ?
Revenir en haut Aller en bas
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

Le Requiem de Lloyd Gabe Empty
MessageSujet: Re: Le Requiem de Lloyd Gabe   Le Requiem de Lloyd Gabe Icon_minitimeSam 4 Juil - 18:42

HRP: joli post. Juste un truc:
Citation :
Nous dissidents des jeunes vampires en majorité, dont je fais l’exception
Tu es le plus jeune des dissidents hein, 3 mois d'activité vampirique ^^

J'ai lu on topo sur le repère et ta soeur, c'est niquel, rien à dire.

- Ecoutez Monsieur Gabe, nous ne voulons pas un corps dirigeant pieux, comme vous le dites. Au contraire nous souhaitons diviser les autorités politiques des autorités religieuses. Tout vampire pieux serait libre de joindre la Lancea Sanctum sans pour autant quitter sa première ligue, mais les non-pieux ne seraient pas forcés de nous rejoindre tant qu'ils nous tolèrent.
De ce côté là, notre foi ne sera pas une entrave.

Lionel Bean s'arrêta un instant de parler et regarda autour de lui, scrutant les ombres de la nuit, aux aguets. Les deux vampires avaient pleinement conscience qu'une telle réunion les exposaient à d'énormes risques s'ils étaient découverts, car si Peyton disait vrai au sujet de McCoy, les Dissidents ne tarderaient pas à être déclarés groupe illégal et mis sous le coup d'un édit du Judex Castlevaughn. D'ailleurs, il était très étonnant que cela ne soit pas encore le cas, aucune déclaration publique au sujet des dissidents n'avait été proclamée. Etrange...

Le Sanctifié s'avança d'un pas et reprit:


- Le regroupement de nos deux factions nous rendrait plus fort, et si vous dites vrai, nos valeurs peuvent très bien se combiner. Sans pour autant aller jusqu'à fusionner, nous pouvons travailler en étroite collaboration, et échanger des informations.

Puis, comme sur le ton de la confidence.

- Evidemment, monsieur Gabe, si je vous ai dit tout ça, cela ne veut pas dire que notre confiance vous est acquise. Notre leader souhaite que si alliance il doit y avoir, celle-ci devra être scellée par une preuve d'engagement de votre part.

Comme vous le savez sans doute, la rubrique nécrologique de la Dépêche a fait l'annonce du "décès" de Thomas Apcher, qui avait rejoint notre ligue et le fait que des mortels en fasse l'annonce soulève beaucoup de questions. Evidemment, la Lancea Sanctum jette le blâme sur le Cercle de la Sorcière, et je ne vous cache pas que la situation est des plus tendue sur nos terres qui sont patrouillées par les croisées pour protéger la ligue contre les attaques des Fils de Fenrir. Mais il se murmure que l'Evêque Edward le Pieux va utiliser la mort annoncée de Thomas Apcher comme prétexte définitif pour lancer une croisade contre le Cercle.

Les Néo-Réformistes pensent qu'une telle entreprise pourrait causer la perte de la Lancea Sanctum, car, bien qu'il est fort probable que notre puissance armée excède celle des Acolytes du Cercle, les pertes inévitables nous exposeraient aux attaques de Gunnar, sans compter que nous perdrions sans doute l'appui de l'Invictus qui serait bien trop content de voir les deux ligues religieuses affaiblies. En bref, les conséquences d'une telle décision par l'Evêque garantirait à l'Invictus une dominance absolue pour des décennies supplémentaires, sans espoir pour la Lance de ressurgir, et d'évoluer comme nous autres réformistes le souhaitons.

Donc, nous devons absolument savoir ce qui est arrivé à Thomas Apcher avant que l'Evêque ne lance son attaque, afin d'utiliser nos découvertes pour rendre caduque son prétexte.

Il est plus qu'évident que les autorités vampiriques, dont le SUperintendant McFadden, vont elles aussi enquêter, c'est pourquoi nous devons être plus rapide. Nous voudrions que les Dissidents se rendent sur la tombe de Thomas Apcher, au Highgate Cemetery, et creusiez afin de voir l'état du corps, un premier pas pour découvrir ce qu'il lui est arrivé. Si possible, vous emparer du corps, car l'Evêque risque d'envoyer ses forces pour s'en accaparer, afin d'éviter que quelqu'un puisse ruiner son prétexte.

Ceci prouverait votre engagement, Lloyd Gabe.

_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
Lloyd Gabe
PJ tyrannisé
Lloyd Gabe

Nombre de messages : 497
Age : 30
Date d'inscription : 23/06/2009

Le Requiem de Lloyd Gabe Empty
MessageSujet: Re: Le Requiem de Lloyd Gabe   Le Requiem de Lloyd Gabe Icon_minitimeDim 5 Juil - 21:46

-Je suis ravi d’apprendre que vôtre foi ne causera pas de conflit au sein de nôtre possible coopération.

Mais d’un autre côté Lloyd fut très inquiet à cause de la demande de Lionel. Il se doutait bien qu’il lui fallait rendre un service en échange de la coopération des néo-réformistes, mais une tâche aussi ardue ne lui était pas venu à l’esprit. En même temps il aurait du se douter que le contact avec des rebelles était toujours signe de danger et donc de prise de risque.

Réaliser cette mission signifiait de rendre les dissidents encore plus à découvert. En effet prendre le risque d’aller déterrer le corps de Thomas Apcher pouvait soulever des doutes auprès d’autre vampire si jamais ils étaient aperçus. Pire que feraient les dissidents s’ils entraient en contact avec les forces de l’Evêque ou celle de MacFadden.

Un certain tracas pouvait être perçu sur le visage de Lloyd, une inquiétude qui ne pouvait laisser Lionel Bean indifférent. Lloyd aurait bien pu dissimuler cette émotion, mais pour quelle raison, Lloyd voyait bien que Lionel était tout aussi inquiet, et que les deux vampires avait hâte que cette réunion se termine, au risque de se faire découvrir par des passant ou des vampires mal intentionnés.
Lloyd guetta alors rapidement ses alentours, et se hâta de répondre à la requête de Lionel de la manière la plus convaincante.


-Thomas Apcher dites vous, ainsi soit-il nous tenterons de récupérer le corps pour en savoir un peu plus sur les circonstances de sa mort, mais pour autant il ne faut pas que vous oubliez la difficulté de cette tâche, et les dangers que nous prendrons pour vous prouver nôtre loyauté et volonté de coopération.
Il nous faut agir très rapidement, ainsi je vais de ce pas mettre au courant mes leaders et nous irons de ce pas enquêter sur la tombe si nous jugeons les circonstances acceptable. Peut-être même cette nuit.

Je crois que sur ce il est temps de nous séparer je sens que un danger nous guette si jamais nous prolongeons plus longtemps cette rencontre. Nous vous tiendrons au courant de nos recherches.
Au revoir Monsieur Bean
Revenir en haut Aller en bas
Lestat
MJ sadique
Lestat

Nombre de messages : 3013
Age : 31
Localisation : Derrière l'écran
Date d'inscription : 22/03/2007

Le Requiem de Lloyd Gabe Empty
MessageSujet: Re: Le Requiem de Lloyd Gabe   Le Requiem de Lloyd Gabe Icon_minitimeDim 5 Juil - 21:53

- Bien. Tenez-nous au courant. Le temps des actes est proche. Bonsoir Monsieur Gabe.

Les deux vampires se quittèrent sur ces ultimes paroles, et Loyd Gabe prit la direction du Lewisham afin de rencontrer ses leaders.

HRP: j'ouvre une nouvelle section et je poste dedans.

_________________
"Un conseiller pour le controle des Elysees, un conseiller pour maintenir l'ordre, et un Prince pour les gouverner tous et dans les tenebres les lier."

Lestat, a propos du Prince Castlevaughn et de son cercle interieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://londonbynight.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




Le Requiem de Lloyd Gabe Empty
MessageSujet: Re: Le Requiem de Lloyd Gabe   Le Requiem de Lloyd Gabe Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Requiem de Lloyd Gabe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Veteran [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London 2005 by night :: Un monde de ténèbres :: Section Narrative (Constantin)-
Sauter vers: