London 2005 by night

Entrez dans les ténèbres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Apple iPad 10.2 (2019) 32Go Wifi – Gris sidéral
270 €
Voir le deal

Partagez
 

 Histoires torturées sorties d'esprits délurés

Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas Apcher
PJ tyrannisé
Thomas Apcher

Nombre de messages : 1276
Age : 30
Date d'inscription : 23/03/2007

Histoires torturées sorties d'esprits délurés Empty
MessageSujet: Histoires torturées sorties d'esprits délurés   Histoires torturées sorties d'esprits délurés Icon_minitimeDim 8 Fév - 14:40

Je propose qu'on post ici ce qu'on imagine pour l'avenir de nos persos. Je commence avec trois textes qui ont été écrit avant l'étreinte de Thomas. Deux de ces textes sont de ma création, le troisième est signé Lestat.

_________________
La seule personne qui peut battre un vampire niveau succion, c'est une prostituée.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Apcher
PJ tyrannisé
Thomas Apcher

Nombre de messages : 1276
Age : 30
Date d'inscription : 23/03/2007

Histoires torturées sorties d'esprits délurés Empty
MessageSujet: "Amen" par Thomas Apcher   Histoires torturées sorties d'esprits délurés Icon_minitimeDim 8 Fév - 14:41

"Mon père.

Je ne pense pas que vous vous doutiez qu'un jour, je puisse envoyer pareille missive. A vrai dire, moi-même ai du mal à y croire. Je pensais juste en finir avec vous tout comme je l'ai fait pour Joshua, et voilà que j'essaye de justifier les évènements qui suivront la lecture de cette lettre. Vous me connaissez. Il s'est passé il y a quelque temps une chose , qui, je l'espère, est encore gravée au fer rouge dans votre mémoire comme elle l'est gravée dans mon cœur mort. Si je vous envoie ceci, c'est afin de vous expliquer l'horreur que l'homme d'honneur que vous êtes a eu la cruauté de provoquer. Pour cela, je ne compte pas remonter très loin. A vrai dire, seuls des évènements majeurs suffiront à vous damner. Le début, et la fin. Rien d'autre, le reste n'est que discours. Seuls le début, et la fin...


Tout a commencé le 2 septembre de l'année 1888. Ma mère venait de mourir et je rentrai afin de lui faire mes adieux et de la pleurer en famille, enfin en famille... Il ne restait plus que Joshua et moi-même de vivant, Denis s'étant suicidé quelques jours plus tôt. Ca y'est, la mémoire vous reviens? Bien... Je continue. Vous vous souvenez sans doute qu'en cette sombre nuit, la folie s'est emparée de moi et m'a poussé à m'attaquer à mon propre frère? La vérité, c'est que je ne voulais pas le tuer, c'est que je voulais NOUS tuer tout les deux. Lui méritait de mourir pour le "suicide" de mon petit frère quant à moi... vivre en connaissant ces horribles choses, ces sanglants et macabres secrets que même vous ne pouvez imaginer dans votre pire cauchemard, je voulais que tout cela cesse! Et vous m'en avez empêché. Vous m'avez puni à continuer de vivre. Par votre faute je ne serais sans doute plus jamais libre de choisir ma propre fin, la bête m'en empêchera...

Vous vous demandez surement de quelle bête que peux parler. Rassurez-vous, ce n'est pas de votre pathétique diable que je parle mais de la bête qui m'habite depuis que j'ai été mordu par Sir Andrew Howells. Ce nom ne vous dit rien? Mais si, souvenez-vous ce mystérieux sauveur qui m'a pris sous sa tutelle et m'a empêcher de finir à l'asile. Cet homme dont j'étais l'esclave depuis déjà 3 ans et dont je continue d'être l'esclave bien que je sois devenu l'un de ses pairs. En m'arrêtant cette nuit-là, vous m'avez condamné à une éternité de servitude. Vous m'avez condamné à vivre sans être réellement vivant, à ne plus être libre de mourir bien que je sois déjà mort.

Mon père, vous êtes coupable du plus atroce des crimes que l'humanité ait créé. Je laisserai à St Pierre le soin de juger de votre crime mieux que quiconque, je ne ferai que vous envoyer face à lui."






Thomas recracha une bouffée de fumée alors qu'il repliait soigneusement la lettre qu'il gardait auprès de lui depuis plus d'un siècle. Il n'avait finalement jamais donné a lettre au père Warren. Il s'était juste contenté de le tuer sommairement, sans aucune raison et sans autres mots que "Vas en enfer, prêtre de merde".

Par la faute de ce prêtre, il avait souffert encore de nombreuses fois. Finalement, Thomas avait du s'infliger l'ultime blessure afin de se liberer du joug d'Howells, il avait du le tuer. Aujourd'hui encore, il avait l'impression que son cœur allait s'extirper de son abdomen à chaque fois qu'il se remémorait cet atroce souvenir. Sortant son briquet, il s'alluma une nouvelle cigarette et mis le feu à la lettre. Tout cela n'avait plus d'importance désormais. Il avait refais sa vie ici, à New-York et avait oublié tant bien que mal Howells et Elizabeth, tout deux morts dans un mystérieux incendie d'après les autorités de Londres.

"Quelle merde..."

Jetant un dernier regard à la ville qui s'étendait sous lui, Thomas fit demi-tour, lâchant les restes enflammées de la lettre et redescendant de l'immeuble sur lequel il s'était réfugié.

_________________
La seule personne qui peut battre un vampire niveau succion, c'est une prostituée.


Dernière édition par Thomas Apcher le Dim 8 Fév - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Apcher
PJ tyrannisé
Thomas Apcher

Nombre de messages : 1276
Age : 30
Date d'inscription : 23/03/2007

Histoires torturées sorties d'esprits délurés Empty
MessageSujet: "Au revoir mon cher frère" par Thomas Apcher   Histoires torturées sorties d'esprits délurés Icon_minitimeDim 8 Fév - 14:48

"Tu as finalement accepté de répondre à mon invitation... Je t'en remercie Joshua."

C'est un Thomas Apcher plus fatigué que jamais qui ouvrit la porte de sa demeure à son frère ainé. Des rides commencaient à apparaitre sur le visage de Joshua Apcher et ses cheveux se clairsemaient alors que Thomas, lui, ne semblait pas souffrir du temps qui passe.

"Le temps me rattrape Thomas, mais toi le mal te ronge. Tu es le plus à plaindre de nous deux...
-Sans aucun doute... Mais tu ne sais pas à quel point tu as raison... Enfin tu le sauras dans quelques instants. Tout ce que je te cache depuis tant d'années, je vais maintenant le révéler. Je n'en peux plus. Le fardeau est trop lourd à porter.
- On dirait les aveux d'un condamné à mort...
-Non... Mort, je le suis déjà depuis longtemps."

Il prit une grande inspiration, servit deux verres de vin, en prit un et tendit le second à son frère.


"Je vais te demander de ne jamais m'interrompre, quoique je dise. C'est déjà assez difficile comme cela.

Cela fait maintenant plusieurs années que j'ai tenté de te tuer. La verité c'est que déjà à cette époque, j'étais mort. Ma vie ne m'appartenait plus, elle était la propriété de Andrew Howells, mon maitre. Ne me regarde pas ainsi, je n'ai joué ma vie à aucun jeu et je ne pouvais pas m'enfuir pour la simple raison que j'étais lié à lui par le sang. Vois-tu, il existe des choses que l'homme préfère cacher que de les affronter en face... Les créatures de la nuit en font partie... Les vampires. Non je ne suis pas fou, tout ce que je te dis est la pure vérité. En voici la preuve."

Thomas prit un couteau. Instinctivement, Joshua sortit son pistolet et le pointa sur son frère cadet. Un sourire amusé apparu sur le visage de Thomas. Les années s'étaient écoulées mais son frère n'avait visiblement pas oublié cette nuit où il avait failli mourir.


"Ne t'inquiètes pas, je ne compte pas te blesser avec."

Se tailladant la paume de la main, Thomas la montra à son frère, parfaitement immobile et le pistolet toujours pointé sur le jeune Apcher. Il essayait de prendre un air détaché alors qu'il voyait la plaie que son frère s'était infligée se refermer devant ses yeux.


"Je bois son sang et reste ainsi son esclave. Je ne souffre pas de la fatigue, des maladies, du temps tant que j'ai de son sang qui coule en moi. Je suis immortel mais j'ai perdu ma liberté pour cela...

Je vois dans tes yeux de l'envie, la peur de la mort te hante mon frère et cette révélation semble te faire plaisir... 'Trouvons un vampire et prenons lui son sang!' Bonne idée si ce n'est que tu en devient dépendant, que tu ne pourras plus jamais t'en passer... Et que ce n'est pas parce que tu es un célèbre Notaire que tu pourras trouver ce produit si rare. De toute facon cela n'a plus d'importance. Bientôt je ne serais plus un simple humain esclave d'un vampire. Bientôt je serais moi-même un vampire. Inutile de me jauger du regard en esperant trouver un moyen d'avoir mon sang et ce pour deux raisons... La première est que je ne ferais pas vivire à quelqu'un ce que j'ai vécu pendant tant d'années... La seconde, c'est que dans ton verre de vin, j'y ai ajouté un peu de cyanure.

Bonne nuit mon frère... Embrasses tout le monde de ma part."

Ramassant le pistolet qui était tombé par terre, Thomas sortit de sa demeure alors que son frère mourrait lentement mais surement...

_________________
La seule personne qui peut battre un vampire niveau succion, c'est une prostituée.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Apcher
PJ tyrannisé
Thomas Apcher

Nombre de messages : 1276
Age : 30
Date d'inscription : 23/03/2007

Histoires torturées sorties d'esprits délurés Empty
MessageSujet: "Doux souvenir, sombre demeure" par Lestat   Histoires torturées sorties d'esprits délurés Icon_minitimeDim 8 Fév - 14:52

D'abord il avait été humain, et heureux dans une famille qui lui était cher. Mais c'était il y a bien longtemps et le souvenir de ce temps lumineux n'était qu'une nébuleuse sur le point de disparaitre.

Et puis, une nuit, alors qu'il s'apprêtait à commettre un sacrilège en cisaillant la peau d'un ange d'un mouvement expert de scalpel, le vampire était venu à lui pour retenir son bras.
Il était venu à lui pour l'extirper de ce monde heureux et l'attirer dans ses ténèbres maudites. Son plus grand regret était de ne pas avoir choisit la mort parmis les choix que le damné lui offrait. Oh oui, c'était sans doute le plus grand regret de sa vie, car désormais, il ne mourrait plus, ni ne vivrait.

Esclave du sang il était devenu, avec sa seule famille et la belle infante du vampire comme seules amarres. Mais la première fut attirée dans les ténèbres de la mort, quand la seconde lui infligea la pire trahison.
Esclave du sang et fou il était devenu. Mais même ce temps de pur désespoir, il le regrettait à présent.

Ainsi il reçu l'étreinte et fut damné une seconde fois. Vampire il devenait, esclave il restait. Durant vingt longues années il servit son maître adoré, jouant aux guerres subtiles ou sanglantes sur le grand échiquier de la non-vie, oubliant peu à peu l'humain heureux qu'il avait été. C'était il y a si longtemps.

Durant ces décennies, son amour pour son maître restait intacte, mais sa haine pour lui, en revanche, ne faisait que grandir, jusqu'à la nuit où elle fut plus forte. Et enfin, oui enfin, l'esclave vainquit le sang et s'attaqua à celui qui l'avait arraché à son humanité, une belle nuit d'été, alors que son statut de médecin lui tendait les bras.

De ces vingt années de ténèbre, c'était ce dont il était le plus fier. Il avait vaincu la puissance du Vinculum. Et enfin, oui enfin, il put redevenir l'humain de vertus qu'il avait oublié. Enfin il était redevenu Thomas Apcher, fils de Margareth et Franck Apcher, frère de Joshua et Denis Apcher.

Denis, son petit frère. Il était auprès de lui à présent, au fond des eaux noires de la tamise, un putain de pieu planté dans son coeur mort.

"Quelle merde..."

_________________
La seule personne qui peut battre un vampire niveau succion, c'est une prostituée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Histoires torturées sorties d'esprits délurés Empty
MessageSujet: Re: Histoires torturées sorties d'esprits délurés   Histoires torturées sorties d'esprits délurés Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires torturées sorties d'esprits délurés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» [UploadHero] Allons z'enfants [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London 2005 by night :: Hors roleplay :: Nouvelles-
Sauter vers: